Saumur. Tritium dans la Loire : Une campagne de mesure durant 4 mois

L'Autorité de Sureté Nucléaire (ASN) va lancer au mois de novembre une campagne de mesure du tritium dans la Loire, au niveau de Saumur, pour une durée de quatre mois. Cela fait suite à des relevés de niveaux élevés de tritium en juin 2019 dans la Loire par l’Association pour le contrôle de la radioactivité dans l’Ouest (Acro).


L’ASN a pris connaissance en juin 2019 d’un rapport concernant une campagne de mesures de tritium dans la Loire publié par l’Association pour le contrôle de la radioactivité dans l’Ouest (Acro). Ce rapport faisait état, parmi une série de 86 mesures, d’une valeur anormalement élevée de 310 Bq/L relevée lors d’un prélèvement effectué à Saumur le 21 janvier 2019 (relire notre article). L’ASN a mené, en lien avec son appui technique, l’IRSN (Institut de Radioprotection et de Sûreté Nucléaire), diverses investigations afin de comprendre l’origine de cette concentration en tritium. Les résultats ont fait l’objet de notes d’information publiées sur le site Internet de l’ASN les 19 juin et 17 octobre 2019. Pour rappel, il y a quelques jours des taux importants de rejets d’eaux radioactives avait été relevés dans la Loire. La centrale d’Avoine avait conclu à une erreur d’analyse (relire l’article). Il faut savoir que le tritium pénètre alors dans l’ADN des cellules et peut provoquer des mutations génétiques. Il est cancérigène et mutagène pour l’homme (1).

Nouvelles mesures à Saumur

Ces investigations n’ayant pas permis de déterminer l’origine de cette valeur, l’ASN et l’IRSN ont décidé de réaliser une campagne de mesures complémentaires, afin d’étudier la reproductibilité éventuelle de mesures anormalement élevées en tritium dans la Loire à Saumur, dans des conditions les plus proches possibles de celles observées en janvier 2019 (situation de basses eaux en période hivernale). L’ASN veille à ce que les modalités d’organisation de cette campagne garantissent l’indépendance, la fiabilité et la qualité des prélèvements et des analyses, qui seront assurés sous la supervision technique et scientifique de l’IRSN. Un rapport de synthèse sera établi à l’issue de cette campagne et l’ensemble des résultats de mesures sera mis à la disposition du public sur le site du réseau national de mesure de la radioactivité de l’environnement (RNM).

Des prélèvements réguliers durant 4 mois

Le lancement de cette campagne a fait l’objet le 19 octobre 2020 d’une réunion d’information à destination de l’ensemble des parties prenantes intéressées (Commission Locale d'Information, élus locaux, associations, exploitants). Les mesures débuteront donc en novembre 2020 pour une durée de quatre mois. Des prélèvements réguliers seront notamment effectués au niveau du pont Cessart de Saumur. Cette campagne vise à obtenir des éléments d’explications quant à la valeur anormalement élevée en tritium mesurée en janvier 2019 à Saumur. Elle doit également permettre d’améliorer la compréhension de la dynamique de la dispersion du tritium rejeté par les centrales nucléaires dans l’eau de la Loire. Enfin, cette campagne sera l’occasion de vérifier que l’encadrement réglementaire des rejets des installations et de la surveillance de l’environnement est adapté à l’objectif de limitation de l’impact des rejets sur l’environnement afin de le faire évoluer si nécessaire.

(1) À lire Le Livre Blanc du Tritium rédigé par l'Agence de sûreté nucléaire (ASN)


Article du 21 octobre 2020 I Catégorie : Vie de la cité

 


2 commentaires :


Commentaire de Jean 22/10/2020 09:03:02

Si on explique aussi quels sont les risques que représentent ces traces de tritium , ce sera très bien.



Commentaire de La rédaction 22/10/2020 09:22:45

Très juste. Je viens de rajouter dans l'article.



page-precedente

Ajoutez un commentaire à cet article :

 

Les commentaires ne seront pas corrigés.
Ceux comportant des mots grossiers ou portant atteinte à l'intégrité des individus n'étant pas publics ne seront pas publiés.
La courtoisie n'empêche pas la libre expression, nous vous rappelons aussi que le débat s'enrichit d'idées et non de critiques aux personnes.

 

(n'apparaîtra pas
sur le site)

(Email)


Si vous ne réussissez pas à mettre un commentaire, pensez à mettre votre navigateur internet a jour. Pour déposer un commentaire vous devez avoir javascript actif.

Me prévenir si un autre commentaire est déposé pour cet article.

Quelle est la couleur du cheval blanc d'Henri IV après qu'on l'ait peint en vert ?

 

Votre commentaire sera publié après modération.

Pour faciliter la lecture des commentaires, la longueur des commentaires est réduite et le nombre de caractères est limité à 600...

 

 


Créez votre article ! ICI