Thouars, Chinon, Beaufort. Une série d'hommages à Samuel Paty ce mercredi

Le maire de Thouars et président de l'intercommunalité, Bernard Paineau, organise un hommage à Samuel Paty ce mercredi 21 octobre à 18h, au square de la Laïcité à Saint-Jean-de-Thouars. Rendez-vous aussi à Chinon et à Beaufort-en-Anjou.


Aux côtés d’André Béville, Maire de Saint-Jean de Thouars et 1er vice-Président de la Communauté de Communes du Thouarsais, Bernard Paineau, Président de la Communauté de Communes et maire de Thouars invite les habitants du territoire à rendre hommage à Samuel Paty, professeur d’histoire-géo, victime d’un assassinat terroriste parce qu’il défendait la liberté d’expression. Rendez-vous est donné mercredi 21 octobre à 18h au square de la Laïcité, à Saint-Jean de Thouars, (accès par la rue des Petits Bournais). Les personnes qui souhaitent prendre la parole pourront le faire. (port du masque obligatoire).

Lundi 19 octobre Bernard Paineau avait déclaré :

"Vendredi soir, un professeur a été tué par le fanatisme religieux et la barbarie. C’est à la fois en tant qu’élu, représentant la Ville de Thouars et la Communauté de Communes, mais également en tant que père de famille, que j’adresse un message de soutien et de sympathie à l’ensemble des enseignants de nos écoles, collèges et lycées. A travers cet homme assassiné par l’obscurantisme, c’est toute la société française qu’on atteint. Nos enseignants sont, par leur immense tâche auprès de nos enfants, la base même des valeurs de la République. C’est notamment par eux que sont transmises les valeurs, de liberté, d’égalité et de fraternité qui forgent l’âme de notre nation, qui rayonne comme un véritable flambeau dans le concert des démocraties laïques. L’intolérance a tué un homme parce qu’il enseignait la liberté de penser, la liberté d’opinion, la liberté de parole. Avec lui, une voix qui clamait et dispensait nos valeurs s’est tue. Mais elle ne nous réduit pas au silence. Au contraire, cette voix brisée nous oblige et nous conforte à dire encore plus haut et plus fort que nous n’acceptons pas et que nous ferons tout pour protéger et accompagner ceux qui forment notre jeunesse à jouir avec intelligence et tolérance de la liberté. La France pleure une voix qui s’éteint, la France clame avec force qu’elle ne se taira pas."

Chinon


Jean-Luc Dupont, maire de Chinon, et les membres du Conseil Municipal ont souhaité s’associer à l’hommage national rendu à l’enseignant. Un moment de recueillement est proposé ce mercredi 21 octobre à 18h, sur le parvis de l’Hôtel de Ville (port du masque obligatoire). Le Maire fera une brève intervention puis une minute de silence sera observée. Les drapeaux de l’Hôtel de Ville seront mis en berne, dès cet après-midi.

Beaufort-en-Anjou


La ville de Beaufort-en-Anjou a mis ses drapeaux en berne, en hommage à Samuel Paty. Une minute de silence a été observée à Beaufort-en-Anjou ce jour sur le parvis de l’Hôtel de ville à 14h. Quelques heures avant l’hommage national prévu à la Sorbonne à 19h30. Un hommage lui sera également rendu lors du conseil municipal, le lundi 16 novembre.

Article du 21 octobre 2020 I Catégorie : Vie de la cité

 


Il n'y a pas de commentaire à cet article. Soyez le premier !


page-precedente

Ajoutez un commentaire à cet article :

 

Les commentaires ne seront pas corrigés.
Ceux comportant des mots grossiers ou portant atteinte à l'intégrité des individus n'étant pas publics ne seront pas publiés.
La courtoisie n'empêche pas la libre expression, nous vous rappelons aussi que le débat s'enrichit d'idées et non de critiques aux personnes.

 

(n'apparaîtra pas
sur le site)

(Email)


Si vous ne réussissez pas à mettre un commentaire, pensez à mettre votre navigateur internet a jour. Pour déposer un commentaire vous devez avoir javascript actif.

Me prévenir si un autre commentaire est déposé pour cet article.

Quelle est la couleur du cheval blanc d'Henri IV après qu'on l'ait peint en vert ?

 

Votre commentaire sera publié après modération.

Pour faciliter la lecture des commentaires, la longueur des commentaires est réduite et le nombre de caractères est limité à 600...

 

 


Créez votre article ! ICI