Maine-et-Loire. Vers un couvre-feu en fin de semaine

Le préfet de Maine-et-Loire, René Bidal, a écrit ce jour aux élus du territoire afin de les avertir que le département pourrait très probablement être soumis au couvre-feu en fin de semaine, au regard des chiffres épidémiologiques toujours en hausse. Le couvre-feu entrera en vigueur ce vendredi à minuit.


Dans un courrier en date de ce jeudi 22 octobre, adressé aux élus du département, le préfet de Maine-et-Loire, René Bidal, a alerté sur un très probable couvre-feu. Le Premier Ministre et les Ministres vont s’exprimer ce jour en fin d'après-midi sur le sujet. Nous savons déjà que de très nombreux départements vont être placés en alerte renforcée sur la totalité de leur périmètre départemental et selon le préfet, « cela ne fait désormais aucun doute, au regard des chiffres dont je dispose (qui par comparaison sont supérieurs à la Loire Atlantique depuis plus de temps ), que notre département du Maine-et-Loire figurera sur la liste ; cela va impliquer la mise en place d'un couvre-feu, sans doute en fin de semaine. »

Une décision appliquée à l’ensemble du département

René Bidal explique également que « même si les communes urbaines sont évidemment les plus touchées, j'observe que les taux d'incidence élevés sont assez uniformément répartis sur le territoire départemental. Aussi, selon les décisions qui vont être annoncées par le gouvernement, si je dois prendre un arrêté "couvre-feu" je le prendrai sur tout le département, afin d'éviter tout déport périphérique de populations qui aggraverait la situation des communes qui sont encore les moins touchées. » Le préfet conclut son message en soulignant qu’il ne « mésestimait » pas l’impact économique de cette mesure qui vient s’ajouter aux précédentes. Il précise aussi que "le Gouvernement va décider de mesures de compensation pour les activités économiques que les mesures réglementaires rendent impossibles."

Le département le plus touché de la région

Le département de Maine-et-Loire est en effet le territoire le plus touché de la région avec un taux d’incidence de 183,7/100 000 habitants (nombre de personnes positives). Selon le bilan de l’ARS de ce mardi 20 octobre, le taux de positivité est de 11,3% alors qu’il se situait à 4,8% il y a un mois. « La circulation active du virus est le fruit de nos attitudes individuelles et collectives, notamment au sein de la sphère privée dans laquelle l'État ne saurait s’immiscer, mais qui apparait aujourd'hui comme l'un des vecteurs principaux de la pandémie. Tout doit être fait pour éviter l'embolisation des services des urgences (qu'ils soient publics ou privés) sans quoi les médecins ne pourraient plus prendre en charge les autres pathologies qui nécessitent une prise en charge chirurgicale immédiate, notamment cardiaques, traumatiques ou oncologiques. Même si les conséquences graves du virus touchent majoritairement les personnes âgées de plus de 65 ans, un nombre très important de personnes plus jeunes (30 - 65 ans) sont désormais admises aux urgences et en réanimation dans les grandes métropoles de notre Pays », souligne le préfet de Maine-et-Loire.


Article du 22 octobre 2020 I Catégorie : Vie de la cité

 


3 commentaires :


Commentaire de Superdeg 22/10/2020 18:04:05

Moi qui pensait que Saumur était en couvre feu depuis des années entre le mois d'octobre et le mois d'avril, une fois j'ai croisé un rat rue saint Nicolas l'hiver vers 20 heures...



Commentaire de Francis 22/10/2020 21:26:33

Je pense que si vraiment on veut stopper ces virus( une petite bestiole de rien du tout...), il faut reconfiner toute la population. Pas à 1 km, non, à 100 m! Il le faut, car nous sommes un peuple indiscipliné , peu respectueux vis à vis des autres: regardez les comportements des uns et des autres pendant les vacances; ici ( la Loire) , ailleurs : pas de distanciation, pas de masque, on se touche. Oui, reconfinons!



Commentaire de Santé publique et mondiale! 23/10/2020 11:05:41

En Angleterre suite à une fête d'étudiants non autorisée, les quatre organisateurs ont écopé chacun de 11 000 euros d'amende. Cela devrait les faire réfléchir à l'avenir. Si on faisait de même en France, cela en calmerait plus d'un et ils cesseraient de tout contester inlassablement!



page-precedente

Ajoutez un commentaire à cet article :

 

Les commentaires ne seront pas corrigés.
Ceux comportant des mots grossiers ou portant atteinte à l'intégrité des individus n'étant pas publics ne seront pas publiés.
La courtoisie n'empêche pas la libre expression, nous vous rappelons aussi que le débat s'enrichit d'idées et non de critiques aux personnes.

 

(n'apparaîtra pas
sur le site)

(Email)


Si vous ne réussissez pas à mettre un commentaire, pensez à mettre votre navigateur internet a jour. Pour déposer un commentaire vous devez avoir javascript actif.

Me prévenir si un autre commentaire est déposé pour cet article.

Combien de pattes a un chat à trois pattes ?

 

Votre commentaire sera publié après modération.

Pour faciliter la lecture des commentaires, la longueur des commentaires est réduite et le nombre de caractères est limité à 600...

 

 


Créez votre article ! ICI