Fermeture des commerces : Frédéric Mortier et l'APVF en appellent au Premier Ministre

Le nouveau référent départemental de l'Association des Petites Villes de France (APVF), Frédéric Mortier, maire de Longué Jumelles, nous fait part de la lettre de l'association adressée au Premier Ministre concernant l'interdiction d'ouverture des petits commerçants. A lire aussi par ailleurs, la déclaration du maire de Baugé, Philippe Chalopin, Président de l'Association des maires de Maine-et-Loire (AMF49) et celle du maire de Gilles Talluau, maire de Varennes sur Loire et Président de l'Association des Maires Ruraux de Maine-et-Loire (AMRF49)

Frédéric Mortier, Maire de Longué-Jumelles, Référent de l'APVF 49


"Au nom de l’Association des Petites Villes de France, nous venons d’adresser un courrier en urgence au Premier Ministre pour lui faire part de notre très vive inquiétude et du sentiment d’incompréhension et d’injustice qui prédomine chez nombre de petits commerçants à la suite des mesures de confinement et des fermetures des activités « non essentielles ».

Si l’ensemble des élus comprennent et approuvent les mesures fortes prises pour limiter la propagation du virus, ils s’interrogent sur les mesures relatives aux fermetures de commerces.
En effet, les mesures concernant les commerces de proximité n’apparaissent ni justes, ni compréhensibles. Beaucoup de ces commerçants connaissent déjà de très graves difficultés. Ainsi, il apparait totalement inéquitable que les grandes surfaces puissent continuer à vendre des articles jugés « non essentiels », alors que les commerces de détails qui proposent les mêmes articles sont fermés.

L’APVF demande donc au Premier ministre qu’une règle simple et juste soit appliquée, comme celle qui vient d’être prise pour les livres et qui préserve les principes d’une concurrence équitable entre les grandes surfaces et les commerces de proximité.

De même, ainsi que l’a préconisé un amendement sénatorial, l’APVF est favorable à ce que les préfets – qui sont les plus aptes à apprécier l’évolution de la situation sanitaire dans leur département – puissent avoir la possibilité, si la situation le permet, de rouvrir les commerces dits « non essentiels » dans leur département."



Article du 02 novembre 2020 I Catégorie : Politique

 


4 commentaires :


Commentaire de Longueen 01/11/2020 18:33:42

Il aurait été surprenant qu'il ne la ramène pas ce triste sir.



Commentaire de Que je suis beau ! 02/11/2020 10:38:05

Demander à avoir sa photo en illustration d'un communiqué national concernant les petits commerces, décidément M. Mortier saisit toutes les occasions pour se mettre en avant ! Mais attention, j'ai cru voir quelques cheveux blancs. Au bout d'un moment, il va falloir proposer autre chose que l'apparence ! Sur le fond du problème, les commerces de Longué n'ont pas attendu le COVID pour péricliter depuis au moins douze ans.



Commentaire de airpur49 02/11/2020 17:50:05

En enfonceur de portes ouvertes, il n'est pas mal.



Commentaire de longueen 03/11/2020 11:14:09

Ce maire a le sens de l humour quand on voit le nombre de commerces qui reste à Longué(a part les banques ,les compagnies d assurance )il ne reste plus grand chose. Encore une fois il vaudrait mieux réfléchir avant de pousser une porte fermée depuis bien longtemps



page-precedente

Ajoutez un commentaire à cet article :

 

Les commentaires ne seront pas corrigés.
Ceux comportant des mots grossiers ou portant atteinte à l'intégrité des individus n'étant pas publics ne seront pas publiés.
La courtoisie n'empêche pas la libre expression, nous vous rappelons aussi que le débat s'enrichit d'idées et non de critiques aux personnes.

 

(n'apparaîtra pas
sur le site)

(Email)


Si vous ne réussissez pas à mettre un commentaire, pensez à mettre votre navigateur internet a jour. Pour déposer un commentaire vous devez avoir javascript actif.

Me prévenir si un autre commentaire est déposé pour cet article.

Quelle est la première lettre de cette question ?

 

Votre commentaire sera publié après modération.

Pour faciliter la lecture des commentaires, la longueur des commentaires est réduite et le nombre de caractères est limité à 600...

 

 


Créez votre article ! ICI