Environnement. Amélioration de la prise en compte de la Loutre d’Europe en Maine-et-Loire

Dans le cadre du Plan National d’Actions en faveur de la Loutre d’Europe financé par la DREAL (1) Pays de la Loire, la LPO (2) suit et accompagne depuis 2014 la recolonisation du Maine-et-Loire par l’espèce. En effet, cette espèce qui a fortement régressé à cause de la dégradation de son habitat et de la chasse pour la fourrure, recolonise petit à petit les cours d’eau. Cependant cette recolonisation est fragile et nécessite une prise de conscience des différents acteurs liés agissant sur les cours d’eau, comme les syndicats de rivières ou le Conseil Départemental 49.

Oui, il y a des loutres sur notre territoire.


Sa recolonisation peut être perturbée, par exemple, par le franchissement des ouvrages d’art des routes (Pont, buse, etc.). En effet lorsqu’un ouvrage est infranchissable par l’eau ou si l’énergie qu’elle doit dépenser pour le traverser est trop grande, elle préfèrera passer au-dessus et risquera donc de se faire percuter par un véhicule. « Les collisions routières sont la première cause de mortalité de cette espèce en Pays de la Loire, ce qui en fait donc une problématique majeure pour sa conservation. De plus une mauvaise gestion des berges et de la ripisylve peut aussi lui être dommageable car elle a besoin de zones de tranquillité pour la reproduction », indique la LPO.

Les syndicats d’eau au cœur de la solution

Pour enrayer son déclin, améliorer sa recolonisation et sa prise en compte, la LPO Anjou a rencontré différents techniciens rivière en 2020. Ces techniciens font partie de syndicats de rivière qui œuvrent au rétablissement de la bonne qualité des masses d’eau et des milieux aquatiques en France. Ce sont donc des acteurs incontournables à sensibiliser pour le retour de la Loutre d’Europe et plus largement des mammifères semi-aquatiques comme le Castor d’Eurasie et le Campagnol amphibie.« Nous avons donc rencontré au total 6 syndicats : Le SMBVAR (Syndicat mixte des Basses Vallées Angevines et de la Romme) ; L’agglomération de Saumur qui œuvre sur le Thouet ; L’Etablissement public territorial de bassin de la Sèvre Nantaise ; Le syndicat mixte EDENN qui s’occupe de l’Erdre ; Le Syndicat Layon Aubance Louets ; Le Syndicat du bassin de l’Oudon », souligne la ligue.

Méconnaissance du sujet

La LPO indique que lors de ces entretiens, elle s’est rendu compte que « les techniciens n’étaient pas toujours au courant de la présence de la loutre sur leur territoire d’action et ces rendez-vous ont donc été l’occasion d’échanger sur les possibilités de prendre en compte la loutre et les mammifères semi-aquatiques dans leur programme de travaux. Nous avons aussi pu visiter des ouvrages d’art problématiques pour le passage de la faune et discuter des solutions possibles. Nous allons poursuivre en 2021 ce travail en essayant de rencontrer d’autres syndicats de rivière et d’autres acteurs agissant sur les cours d’eau. »

(1) DREAL : Direction Régionale de l'Environnement, de l'Aménagement et du Logement - En savoir plus
(2) LPO : Ligue pour la Protection des Oiseaux - En savoir plus


Article du 24 novembre 2020 I Catégorie : Vie de la cité

 


1 commentaire :


Commentaire de bernard f 25/11/2020 11:57:23

Oui et même a certain chasseur qui les tuent pour des ragondins ,ou sachant qu'ils sont protèges afin d éviter qu'ils s'installent .déjà vu dans notre secteur.



page-precedente

Ajoutez un commentaire à cet article :

 

Les commentaires ne seront pas corrigés.
Ceux comportant des mots grossiers ou portant atteinte à l'intégrité des individus n'étant pas publics ne seront pas publiés.
La courtoisie n'empêche pas la libre expression, nous vous rappelons aussi que le débat s'enrichit d'idées et non de critiques aux personnes.

 

(n'apparaîtra pas
sur le site)

(Email)


Si vous ne réussissez pas à mettre un commentaire, pensez à mettre votre navigateur internet a jour. Pour déposer un commentaire vous devez avoir javascript actif.

Me prévenir si un autre commentaire est déposé pour cet article.

Quelle est la couleur d'une cerise bleue ?

 

Votre commentaire sera publié après modération.

Pour faciliter la lecture des commentaires, la longueur des commentaires est réduite et le nombre de caractères est limité à 600...

 

 


Créez votre article ! ICI