Commerces et confinement. Le Président Goulet s'adresse au Premier Ministre

La fronde continue par rapport à la fermeture des commerces de proximité dans les villes de France. Après de nombreuses requêtes au Premier Ministre depuis hier (1), c'est au tour du Président de l'agglo Saumur Val de Loire, Jackie Goulet, également maire de Saumur,d'adresser une lettre au Premier Ministre, alors qu'il avait déjà fait part de ses positions de soutien et appel à la vigilance sur les réseaux sociaux dès les annonces du gouvernement (notre article du 30 octobre),


"Monsieur le Premier Ministre,

La situation sanitaire est, nous le savons, particulièrement inquiétante. Tout est mis en oeuvre, à tous les niveaux, pour endiguer la propagation de l’épidémie, éviter une surcharge dans nos hôpitaux et, in fine, protéger au mieux nos populations.

Pour autant, si le risque sanitaire, parce qu’il implique la vie de nos concitoyens, doit primer systématiquement, la crise que nous vivons est aussi d’ordre social, économique, psychologique et humain. Il est de notre devoir, nous élus locaux, de vous alerter dès maintenant sur les conséquences non plus à venir mais bien présentes de cette crise.

L’un des problèmes principaux est, vous le savez, la mise en difficulté de nos entreprises, de nos commerces, de nos artisans, mais aussi la détresse psychologique de celles et ceux qui en sont les propriétaires, les gérants et les salariés et l’incompréhension de celles et ceux qui toute l’année en sont les clients fidèles.

De ce point de vue, c’est la notion de commerce « essentiel » qui doit semble-t-il être revue. L’essentiel, dans un contexte de crise non plus seulement sanitaire mais bien sociale, ne réside pas que dans l’alimentaire, quand bien même celui-ci soit particulièrement prioritaire. Il doit plutôt être défini comme tout ce qui permet, en respectant toujours des mesures sanitaires strictes et compréhensibles de toutes et tous, de maintenir notre société dans un état de sérénité. La perspective de faillites, de chômage de longue durée, de souffrance humaine, familiale, collective, ne permet plus cet apaisement : il est pourtant absolument nécessaire à notre cohésion, à notre union et la concorde qu’exigent ces temps difficiles.

À ce titre, nous vous demandons de bien vouloir réexaminer les règles de ce confinement afin d’y mettre davantage d’équité, davantage de justice, tout en maintenant une exigence très forte en matière sanitaire. La concurrence des géants mondiaux de la vente en ligne est tout à fait insupportable pour ces petits commerces de centre-ville : vous connaissez trop bien les territoires français et leurs réalités pour ne pas savoir que ces commerçants et ces artisans n’ont pas aujourd’hui les moyens - humains, matériels, financiers - pour organiser, toutes et tous, une vente en ligne de leurs produits. Ainsi, de nombreuses solutions parmi lesquelles des systèmes d’achats sur rendez-vous ou de drive pourraient être davantage autorisées, si elles sont bien encadrées : elles permettraient à tous les commerces de proximité de maintenir une activité et à nos concitoyens de les soutenir.

Dans le cas d’un assouplissement des règles, nos collectivités seront en mesure d’accompagner, notamment par de la communication, l’activité de nos commerces.

Si dans l’immédiat, de telles propositions relèvent d’une adaptation factuelle des règles du confinement, leur soutien par votre gouvernement aurait valeur à la fois de véritable capacité d’écoute des élus locaux et, en même temps, de soutien infaillible à celles et ceux qui chaque jour font le développement économique, social et culturel des territoires et donc du pays.

La relation entretenue par l’État et les collectivités locales doit, nous le pensons, être plus étroite, plus constructive et plus ancrée dans le dialogue. Il n’est pas envisageable que les maires, qui viennent systématiquement en soutien de l’État lorsque celui-ci en exprime le besoin - pour organiser les rentrées scolaires, pour sécuriser l’espace public, etc… -, ne soient pas davantage entendus et écoutés.

Dans l’attente d’une réponse du gouvernement aux inquiétudes fondées des élus locaux,
Nous vous prions d’agréer, Monsieur le Premier ministre, l’expression de notre très haute considération.

Au nom des 45 maires de la Communauté d'agglomération Saumur Val de Loire,
Au nom des 100 000 habitants du territoire,
Au nom des milliers de commerces du Saumurois,

Jackie Goulet
Maire de la Ville de Saumur
Président de la Communauté d'agglomération Saumur Val de Loire."



Article du 03 novembre 2020 I Catégorie : Politique

 


22 commentaires :


Commentaire de Ils n'écoutent vraiment rien ces maires 02/11/2020 19:28:44

On lutte contre le virus ou pas? Le premier ministre a expliqué hier qu'il ne reviendrait sur la décision avant 15 jours. Selon les résultats du confinement à respecter par tous, il avisera pour ouvrir progressivement ou pas les petits commerces. Comment allez-vous monsieur Goulet?



Commentaire de Bernard Henry 02/11/2020 22:13:05

1 Nos petits commerces sont capables d'appliquer des règles de protection. 2 Détruire des centaines de milliers d'entreprises parce qu'un ministère ne sait pas augmenter ses capacité de réanimation n'est pas une sage politique. 3 Chacun sait que le chômage partiel repose sur un emprunt qui devra être remboursé, ce qui ne fait que repousser le problème. 4 A vouloir limiter la capacité de décision des élus de terrain, à ne pas écouter les élus du peuple, on réduit la démocratie. 5 Elu de la minorité, j'approuve ce courageux message d'alerte du maire.



Commentaire de Pas de jaloux, le maire a le virus et il veut que les autres l'attrappent aussi 03/11/2020 08:39:46

"un maire ne saurait se soustraire aux lois et règlements de la République de même que s’exposer et exposer les commerçants à des amendes et à des poursuites pénales" Le Préfet Le maire de Noyant-Villages, retirera son arrêté dès demain lundi, ne souhaitant entrer dans une procédure administrative qui pourrait être lourde de conséquences financières tant pour la commune que pour les commerçants.



Commentaire de Christian 03/11/2020 08:42:21

Le confinement massif a fait la preuve de son efficacité mais à quel prix ? Dans l'attente d'un vaccin, dont on ne sait pas quand il sera disponible ni si il pourra être proposé massivement à la population et accepté pour être efficace, il faut trouver des solutions intelligentes pour vivre avec le virus. Ne pas traiter toutes les communes de France comme des grandes métropoles, le virus n'y circule pas de la même façon. Définir des protocoles stricts pour garder le plus de commerces ouverts et mieux veiller aux respect des mesures de protection par la population.



Commentaire de Faux semblant 03/11/2020 09:46:43

Les maires savent pertinemment que leurs arrêtés vont être retoqués. Ils feraient mieux d'étudier avec le Président de Baugé afin de définir les commerces de 1ère nécessité. Vendre des chapeaux ou des bijoux par exemple n'est pas vital.



Commentaire de noel 03/11/2020 13:27:52

amazon et c discount remecient le gouvernement. Mes petits enfants auront leurs cadeaux ( avec c discount ou amazon ) ils n ont pas à subir la nullité de ce gouvernement.



Commentaire de Christian 03/11/2020 14:41:48

@Faux semblant Il est un fait qu'il y a des produits qui ne sont pas vitaux sur le court terme mais sur le long terme ? Il faut espérer qu'un vaccin puisse rapidement être efficace et proposé à tous. Je rappelle quand même que le virus du sida est apparu au début des années 80 et qu'il n'y a toujours pas de vaccin. Il a fallut apprendre à vivre avec. Ne faudrait-il pas envisager la même chose pour le covid avant que l'économie ne s'effondre ?



Commentaire de VLADY BOISSIN 03/11/2020 16:50:24

Même commentaire que pour Mme Saint-Paul à quelque chose prés...



Commentaire de premier confinement efficace 03/11/2020 18:14:45

Le premier confinement semble avoir été efficace avec des dispositions plus strictes que pour le 2éme alors soyons respectueux de celles-ci et ne relâchons pas nos efforts en demandant des dérogations dans tous les sens; il y a déjà 36000 morts dont la quasi totalité de seniors. Pensons à eux, ce sont nos parents et grands parents et pas seulement ceux des autres



Commentaire de Harrouët Laurent 03/11/2020 18:16:38

Monsieur Faux Semblant, artisan joaillier à Saumur, mon magasin fait travailler des affineurs, graveurs, doreurs, sertisseurs fondeurs, ouvriers tacherons, fabricants de médailles, d’alliances, de chaînes, d’apprêts, de chevalières, de bijoux divers, des négociants en pierres, en perles, en diamants, je fais travailler les douanes, des comptables... dois-je continuer ma liste? Je ne suis pas vital, mais probablement un peu utile à la société... en tout cas celle qui ne va pas sur Amazone... Mes clients se désinfectent les mains en entrant dans mon commerce. Est-ce le cas partout?



Commentaire de Datcha 03/11/2020 19:16:53

Bravo et merci monsieur Harrouet ! Les bijoux sont des gages d’amour, des souvenirs, maintenir le moral de ceux qu’on aime et des artisans de sa ville, n’est-ce pas vital ?



Commentaire de Faux semblant@Christian 03/11/2020 19:19:43

Apprendre à vivre avec, peut-être mais quand on voit le manque de discipline de certains, on en arrive fatalement à un re-confinement. Le covid a une autre forme de contamination que celle du sida. Le covid peut s'attraper simplement en croisant quelqu'un.



Commentaire de réponse à M. Harrouët 03/11/2020 19:49:03

Nul ne conteste sans doute l'utilité de votre commerce mais dans les circonstances actuelles il ne faudrait pas qu'en ouvrant votre commerce votre longue énumération se complète des métiers de santé qui peuvent après vos clients devenus leurs patients être contaminés et plus grave encore en conduire certains aux pompes funèbres car la réalité est bien là.



Commentaire de Faux semblant@Harrouët Laurent 03/11/2020 19:59:46

Je compatis mais à un moment il y a des choix à faire.. Le virus prend de l'ampleur et n'épargne personne. La santé est quand même préférable à un diamant.



Commentaire de Christiann 03/11/2020 20:31:38

Si je fais la comparaison entre le Covid et le Sida c\'est parce que ce sont deux virus. Que les modes de transmission ne soient pas les mêmes ne m\'a bien évidemment pas échappé. Ce que je veux dire c\'est que, face à l\'incertitude d\'avoir rapidement un vaccin, il faudrait peut être se bouger pour mettre en place des protocoles pour vivre avec. On ne peut vivre sans cesse confiné dans l\'attente d\'un vaccin.



Commentaire de @Bernard Henry et @ tous les autres 04/11/2020 08:29:29

Monsieur Bernard Henry, merci pour ce propos simple, clair, loyal à l'instar des nombreuses élucubrations douteuses.



Commentaire de MDR 04/11/2020 09:00:25

Comment croire à une telle opération de com'...Le vrai courage politique aurait été de faire un arrêté -certes contestable par le préfet- mais qui aurait montrer son réel soutien aux commerçants. Des actes mais pas de paroles ou d'écrits qui resteront lettres mortes. Réagir de la sorte plusieurs jours après ça fait vraiment réchauffé voire même récup'... Et au fait, le 1er ministre va faire comme JG envers ses administrés ? ...pas de réponse aux courriers ?



Commentaire de Faux semblant @Christiann 04/11/2020 09:19:16

Bien sûr, vous connaissez la différence de contamination mais je vous disais en d'autres termes que toute la différence est là, justement. Quel autre protocole sanitaire est possible dans le cas de ce virus? Parce que le virus vous "saute" dessus sans prévenir. Pour faire ralentir la propagation de ce virus, il faut bien limiter le plus possible l'interaction des personnes. Et je pense que ce ne sera pas le dernier confinement si certains ne prennent pas conscience des enjeux sanitaires.



Commentaire de Etre au-dessus du débat local 04/11/2020 10:05:50

au-delà des positions politiques locales (sincères ou pas?) il y a la réalité de la pandémie et des parades recherchées pour y faire face ou des soins à apporter aux contaminés par nos métiers de soins. Le confinement en réduisant au maximum les possibilités de contacts des personnes a eu des effets positifs et il est regrettable que celui-ci soit remis en cause par une certaine catégorie de la population qui ne pense qu'au profit très immédiat et non au risque réel et à ses conséquences qui peuvent être fatales.



Commentaire de Christian 04/11/2020 14:12:00

@Faux semblant Non le virus ne nous saute pas dessus, il se transmet de personne à personne parce que la distance et les gestes barrières ne sont pas respectés surtout dans la sphère privée. Bien sûr que le confinement massif est ce qu'il y a de plus efficacité mais pensez-vous raisonnablement qu'on va pouvoir y recourir indéfiniment en attendant un vaccin.



Commentaire de cabaret 04/11/2020 18:21:26

Et nous revoilà devant l'hypocrisie du politique : pendant le mandat on fait tout pour favoriser l'installation d'une grande surface, au détriment du petit commerce. Quand un problème survient, on change de camp et l'on fait semblant de défendre le petit commerce. Honte à vous Super Mario ! Vous qui êtes touché par le virus, ne prenez-vous pas des mesures vis-à-vis de vos proches ? Et si les Saumurois se rebellaient contre certains de vos arrêtés qui ne leur plaisent pas, vous invoqueriez la loi. Eh bien respectez-la la loi ou démissionnez si elle ne vous convient pas. Quelle autre solution ?



Commentaire de Faux semblant @Christian 04/11/2020 19:29:15

Oui, le virus ne nous saute pas dessus et c'est bien pour cela que j'ai écrit entre guillemets. Pour le reste, je ne sais pas. Que faire, permettre à tous de faire ce qu'il veut et tout le monde mourra du virus ou bien essayer de l'enrayer au maximum? C'est un choix très compliqué.



page-precedente

Ajoutez un commentaire à cet article :

 

Les commentaires ne seront pas corrigés.
Ceux comportant des mots grossiers ou portant atteinte à l'intégrité des individus n'étant pas publics ne seront pas publiés.
La courtoisie n'empêche pas la libre expression, nous vous rappelons aussi que le débat s'enrichit d'idées et non de critiques aux personnes.

 

(n'apparaîtra pas
sur le site)

(Email)


Si vous ne réussissez pas à mettre un commentaire, pensez à mettre votre navigateur internet a jour. Pour déposer un commentaire vous devez avoir javascript actif.

Me prévenir si un autre commentaire est déposé pour cet article.

Quelle est la première lettre de cette question ?

 

Votre commentaire sera publié après modération.

Pour faciliter la lecture des commentaires, la longueur des commentaires est réduite et le nombre de caractères est limité à 600...

 

 


Créez votre article ! ICI