Saumur. Le lycée Carnot-Bertin pourra finalement faire des cours à distance

Jeudi dernier, le ministre de l’Éducation, Jean-Michel Blanquer, s'est exprimé et a indiqué qu'il était possible de mixer l'enseignement à distance et le présentiel. Ce qui a permis au lycée Sadi Carnot - Jean Bertin d'appliquer un protocole proche de celui proposé par la direction et refusé par l'inspection académique la semaine dernière.


La semaine dernière, un collectif d’enseignants, d’administratifs et d’agents s’était créé au lycée Carnot-Bertin suite au refus par l’inspection académique de Maine-et-Loire (relire notre article). La direction avait fait le choix de faire une alternance en ce qui concerne la présence des élèves, de manière à pouvoir respecter les mesures sanitaires et assurer la sécurité des élèves comme des personnels. Toutefois, ce protocole avait été refusé et le collectif indiquait qu’il n’était pas possible d’accueillir les 1 350 élèves de l’établissement en simultané, tout en respectant les mesures sanitaires. Jeudi 5 novembre, le ministre de l’Éducation Jean-Michel Blanquer a indiqué, suite aux nombreux soulèvements et contestations, qu’il était possible d’avoir les élèves à la fois en distanciel et en présentiel, comme le souhaitait finalement le lycée Carnot-Bertin.

700 élèves en simultané sur le site

Ce lundi 9 novembre 2020, le lycée saumurois a donc pu conserver son système d’alternance de présence. Chaque classe sera divisée en deux groupes avec une alternance d’une semaine sur deux au lycée et l’autre semaine à la maison, avec du travail à faire et à rendre pour le retour au lycée. Exception faite pour l’unique classe de 3e de l’établissement, prépa métiers, et pour les CAP. Leur présence sera obligatoire, car dans ces classes a été observé un fort taux de décrochage scolaire lors du premier confinement. Par ailleurs, toutes les familles ne possèdent pas forcément l’équipement ou la connexion nécessaire pour assurer une formation à distance. Ainsi, ce sont finalement 700 élèves présents en même temps sur le site, ce qui permet de mieux gérer les flux, notamment dans le réfectoire ou les lieux de vies communs. Un soulagement pour le collectif qui ne se voyait pas accueillir l’ensemble des élèves tout en assurant la sécurité de tous. Le dispositif sera appliqué jusqu’aux vacances de Noël, comme dans l'ensemble des établissements du secondaire en France.


Article du 10 novembre 2020 I Catégorie : Vie de la cité

 


Il n'y a pas de commentaire à cet article. Soyez le premier !


page-precedente

Ajoutez un commentaire à cet article :

 

Les commentaires ne seront pas corrigés.
Ceux comportant des mots grossiers ou portant atteinte à l'intégrité des individus n'étant pas publics ne seront pas publiés.
La courtoisie n'empêche pas la libre expression, nous vous rappelons aussi que le débat s'enrichit d'idées et non de critiques aux personnes.

 

(n'apparaîtra pas
sur le site)

(Email)


Si vous ne réussissez pas à mettre un commentaire, pensez à mettre votre navigateur internet a jour. Pour déposer un commentaire vous devez avoir javascript actif.

Me prévenir si un autre commentaire est déposé pour cet article.

Quelle est la première lettre de cette question ?

 

Votre commentaire sera publié après modération.

Pour faciliter la lecture des commentaires, la longueur des commentaires est réduite et le nombre de caractères est limité à 600...

 

 


Créez votre article ! ICI