Météo du weekend. Reconfinement : Entre dépression et transgression

Alors que de plus en plus de voix s'élèvent pour réclamer un durcissement des règles de confinement, les mesures sanitaires mises en place depuis le 30 octobre sont-elles acceptées et surtout respectées par les Français ? L'Ifop a cherché à mesurer de quelle manière les consignes étaient à la fois vécues et perçues par les Français. Une enquête réalisée pour le site Consolab auprès d'un échantillon national représentatif de taille significative.


Anxiété, dépression, idées suicidaires... Dans un contexte automnal habituellement propice aux dépressions saisonnières, quelles sont les répercussions psychologiques de nouvelles restrictions sanitaires? Au regard des résultats, le reconfinement semble plus difficile à vivre psychologiquement qu'en mars si l'on juge par la proportion de Français admettant ne pas avoir le moral : 28% début novembre, contre 20% lors du premier confinement (avril) et à peine 16% à la même époque l'an passé (novembre 2019). Plus généralement, ce reconfinement semble avoir favorisé une usure psychologique générale. L'annonce du reconfinement (ou du couvre-feu dans les zones concernées) a ainsi accru le nombre de personnes victimes d'anxiété (27 %, soit une hausse de 7 points), de troubles du sommeil (38 % soit 6 points de plus) mais aussi de dépression (12 %, une augmentation de 3 points), sachant qu'à chaque fois, les femmes sont davantage affectées que les hommes.

Un isolement social et des besoins affectifs sources de transgression...

Cette usure psychologique est d'autant plus préoccupante qu'elle s'accompagne d'un isolement croissant de la population. En effet, plus d'un quart des Français admettent n'avoir reçu aucune visite à leur domicile les trois derniers mois avant le reconfinement (août, septembre et octobre), soit une proportion de deux fois supérieure à celle observée durant le trimestre ayant précédé le premier confinement (11 %). En outre, plus de quatre Français sur dix (41 %) ne sont pas confinés avec un partenaire affectif ou sexuel : seule une courte majorité des Français (59 %) étant confinée avec quelqu'un avec qu'ils sont en couple. Toutefois, 14 % des Français confinés seuls ont, en dehors de leur foyer, au moins un partenaire avec qui ils peuvent avoir un rapport sexuel régulier ou occasionnel. Cette situation est source de transgression chez nombre de Français : un tiers des Français confinés seuls et ne disposant pas d'un partenaire sexuel ont déjà retrouvé ce dernier chez eux ou à son domicile (32 %). De plus, un quart d'entre eux a l'intention de le faire d'ici la fin du confinement. La disposition à transgresser le confinement à des fins sexuelles est ainsi particulièrement forte chez les hommes (69 %) et les jeunes (63 %).

Déplacements : des Français moins disciplinés que lors du premier confinement

Les jeunes sont également la catégorie de la population qui envisagent le plus de changer de résidence d'ici la fin du confinement (21 % des jeunes de moins de 25 ans l'envisagent), soit un taux trois fois supérieur à ce que l'on observe dans le reste de la population. Ecoles ouvertes, déplacements professionnels encore visibles, parcs accessibles, liste de commerces de première nécessité plus large... plusieurs facteurs poussent les Français hors de chez eux. En effet, en à peine une semaine, une majorité de Français admet avoir déjà transgressé les règles de circulation depuis l'entrée en vigueur du confinement le 30 octobre 2020 : 60 %, soit quasiment deux fois plus que ce que l'Ifop avait pu observer lors du premier confinement après 6 semaines (33%). La proportion de Français ayant vu des membres de leur famille chez eux (ou à leur domicile) a progressé de manière significative (+ 8 points, à 23 %) par rapport à ce que l'Ifop avait pu observer au milieu du premier confinement. De même, la proportion de Français se déplaçant sous un faux prétexte est supérieur de 5 points (14 %) par rapport à ce que l'institut avait relevé fin avril 2020 lors du premier confinement. Au total, en à peine une semaine, 6 Français sur 10 (60 %) ont déjà transgressé au moins une fois les règles de déplacement.

Côté météo

Samedi matin, le ciel sera dégagé et le soleil sera présent sur l'ensemble du département. Il fera une dizaine de degrés. Dans la journée, le soleil restera présent avec 16 degrés. En soirée, la pluie arrivera par le nord pour recouvrir petit à petit l'ensemble du Maine-et-Loire et il fera 13 degrés.
Dimanche matin, les nuages recouvriront le territoire et la pluie tombera. Il fera 12 à 13 degrés. Dans la journée, la pluie ne s'estompera pas et il fera 15 degrés. Dans la soirée, il fera une dizaine de degrés et la pluie s'arrêtera pour une bonne partie du départie, mise à part la moitié sud.
Lundi matin sera nuageux avec 10 degrés. Dans la journée, le mercure montera à 13 degrés et le ciel alternera entre soleil et nuages. En soirée, il fera environ 9 degrés et les nuages devraient toujours être de la partie.

Samedi
Matin


Après-midi


Soir


Dimanche
Matin


Après-midi


Soir


Lundi
Matin


Après-midi


Soir




Article du 14 novembre 2020 I Catégorie : Vie de la cité

 


Il n'y a pas de commentaire à cet article. Soyez le premier !


page-precedente

Ajoutez un commentaire à cet article :

 

Les commentaires ne seront pas corrigés.
Ceux comportant des mots grossiers ou portant atteinte à l'intégrité des individus n'étant pas publics ne seront pas publiés.
La courtoisie n'empêche pas la libre expression, nous vous rappelons aussi que le débat s'enrichit d'idées et non de critiques aux personnes.

 

(n'apparaîtra pas
sur le site)

(Email)


Si vous ne réussissez pas à mettre un commentaire, pensez à mettre votre navigateur internet a jour. Pour déposer un commentaire vous devez avoir javascript actif.

Me prévenir si un autre commentaire est déposé pour cet article.

Quelle est la première lettre de cette question ?

 

Votre commentaire sera publié après modération.

Pour faciliter la lecture des commentaires, la longueur des commentaires est réduite et le nombre de caractères est limité à 600...

 

 


Créez votre article ! ICI