Presse. Covid-19 : l'essai clinique sur l'anakinra stoppé net au CHRU de Tours

Nouvelle République.fr du 20/11/2020 - Lancée avec son lot d’espoirs pour les patients souffrant de formes sévères de Covid-19, l’étude Anaconda, pilotée par le CHRU de Tours, a été suspendue en raison d’une surmortalité inexpliquée.

 

 

Photo archives NR


C’était l’une des pistes parmi les plus « prometteuses » dans le tourbillon de recherches lancées dans la lutte contre le Covid-19. Lancée officiellement le 27 avril par le CHRU de Tours, alors que l’épidémie battait son plein, l’étude Anaconda a pourtant été stoppée net avant terme, le 29 octobre : en cause, « une surmortalité précoce dans le groupe de patients traités par anakinra associée à des soins standards optimisés, par rapport au groupe de patients traités par soins standards optimisés seuls », justifie l’Agence nationale de sécurité du médicament (ANSM) dans son communiqué. Une décision prise « par prudence » par le comité de sûreté indépendant, convoqué par les pilotes de l’essai. L’étude Anaconda - Covid-19 visait à évaluer les bénéfices de l’anakinra, une molécule utilisée dans le traitement des maladies rhumatismales, pour combattre l’inflammation pulmonaire des patients attaqués par le Covid-19.

(...) "Nous nous sommes réunis précocement et avons mis fin à l’essai par prudence : c’est le jeu de la recherche. On explore une route, lorsqu’elle est barrée, il faut aller vers une autre route."
Dr Alexandra-Verger, immunologiste, au CHRU de Tours

Cinq décès surnuméraires

Lire la suite de l'article


Article du 21 novembre 2020 I Catégorie : Vie de la cité

 


3 commentaires :


Commentaire de L'expérience était mal partie 22/11/2020 11:00:20

Quelle idée de nommer cette expérience anaconda? Cela ne présageait pas de bons résultats.



Commentaire de Avis personnel 22/11/2020 11:33:19

Information intéressante, merci au Kiosque . Les infos de la NR nous intéressent aussi, surtout depuis qu'elle ne couvre plus Saumur.



Commentaire de Petite précision sur l'article de la Nouvelle République 22/11/2020 12:14:21

L'article original mentionne que le Professeur Raoult aurait "brandi" la chloroquine comme "remède miracle". Il convient quand-même de préciser que ces termes ne sont pas les siens, mais ceux de ses détracteurs pour le disqualifier. Il s'est contenté d'annoncer cette voie, issue de son expérience, et de donner ses résultats sans parler de "miracle" ou estimer que c'était "la seule" voie de recherche. Indépendamment de cela, l'information est hautement intéressante et le communiqué de Tours bienvenu pour son honnêteté scientifique.



page-precedente

Ajoutez un commentaire à cet article :

 

Les commentaires ne seront pas corrigés.
Ceux comportant des mots grossiers ou portant atteinte à l'intégrité des individus n'étant pas publics ne seront pas publiés.
La courtoisie n'empêche pas la libre expression, nous vous rappelons aussi que le débat s'enrichit d'idées et non de critiques aux personnes.

 

(n'apparaîtra pas
sur le site)

(Email)


Si vous ne réussissez pas à mettre un commentaire, pensez à mettre votre navigateur internet a jour. Pour déposer un commentaire vous devez avoir javascript actif.

Me prévenir si un autre commentaire est déposé pour cet article.

Quelle est la couleur d'une cerise bleue ?

 

Votre commentaire sera publié après modération.

Pour faciliter la lecture des commentaires, la longueur des commentaires est réduite et le nombre de caractères est limité à 600...

 

 


Créez votre article ! ICI