Saumur. Rues Ackerman-Palustre : Des pavés en provenance de Chine créent le débat

Les rues Ackerman et Palustre sont actuellement en réfection, les bordures utilisées pour les trottoirs seront réalisées en porphyre provenant de Chine. Cette provenance a fait réagir un de nos kiosqueurs.


Dans un courrier des lecteurs, un kiosqueur s’étonnait de voir que des pavés de chine étaient utilisés pour la réfection des rues Ackerman et Léopold-Palustre à Saumur. « Il semblerait malheureusement, après les pavés d'Inde en 2014 rue Saint-Nicolas qu'on recommence avec 3 300 ml de bordure en provenance de Chine dans cette rue fleuron des grands cavistes Français », indiquait-il. Il s’interrogeait également sur ce choix : « Où est donc passée cette belle intention du local et de l'européen. Pourquoi les élus ne font pas le choix solidaire de l'européen, en ce moment plus que jamais, ce discours a son sens. » Et d’ajouter : « Ce marché stipulait une provenance européenne à la base du porphyre d'Italie comme sur les autres places. Pour qui est cette économie, la communauté ou l'entreprise ? Pourquoi ces choix ne sont pas assumés publiquement. »

Aucune mention de l’origine des matériaux

Pour répondre à ces questionnements, nous nous sommes tournés vers la Ville de Saumur qui affirme en effet que « les bordures qui seront installées rue Ackerman-Palustre sont en effet en provenance de Chine. » Elle précise toutefois : « Pour rappel, seules les caractéristiques techniques attendues sont détaillées lors d'un appel d'offres : aucune mention d'origine des matériaux n'est mentionnée puisque l'indication d'une origine ou d'un fournisseur privilégié dans les marchés publics est interdite par la réglementation. En tout état de cause, l'offre d'une entreprise ne peut être écartée en raison de la provenance des matériaux, si elle répond aux prescriptions techniques exigées. »

Meilleures solutions techniques et coût inférieur

Quant aux choix de l’entreprise lors d’un appel d’offres, la Ville de Saumur ajoute : « le choix d'une entreprise plutôt que d'une autre se fait en fonction de plusieurs considérations, notamment des considérations financières et techniques. Dans le cas présent, l'entreprise choisie a présenté de meilleures solutions techniques et un coût global inférieur aux autres offres. »

Des pavés d’Inde et 2014

De tels débats étaient déjà survenus en 2014 lorsque la ville de Saumur, dirigée à l’époque par Michel Apchin, avait réalisé des travaux sur la rue Saint-Nicolas. A l’époque des pavés en provenance du nord-est de l’Inde avaient été utilisés, l'adjoint en charge du dossier (Thierry Haudry) s'y était même déplacé. Cela avait suscité plusieurs contestations, notamment de la part de Christophe Cardet, à l’époque élu de l’opposition sous les couleurs Europe Écologie Les Verts. Il regrettait l’impact environnemental d’une telle importation. Aujourd'hui, le dossier le fait tout autant réagir : "Depuis 2014, mes convictions n'ont pas changé et cela ne correspond pas à mes valeurs." Il précise que les pavés utilisés sont européens, mais que seules les bordures sont d'origine chinoise : "J'ai échangé avec le maire sur le sujet pour lui exprimer mon point de vue. Il va recontacter le responsable de l'entreprise qui a remporté l'appel d'offres afin de corriger cela et d'utiliser des bordures européennes. Il ne s'agit pas vraiment d'une question financière, mais avant tout d'éthique, et en politique celle-ci est essentielle." Selon Christophe Cardet, ne pas utiliser de produits de telles provenance revêt plusieurs avantages : "Au delà de l'aspect écologique, choisir des matériaux plus locaux c'est soutenir une économie locale et respecter certaines règles de droit du travail et de droit humain. Les conditions de travail, surtout lorsqu'il s'agit de ce type de ressources, ne sont pas les mêmes dans tous les pays."


Article du 25 novembre 2020 I Catégorie : Vie de la cité

 


17 commentaires :


Commentaire de Le 30 25/11/2020 17:21:24

Bonjour après les pavés d Inde et les bordures de Chine il serait intéressant de savoir d ou viennent les panneaux solaires qui vont être implantés sur l ancienne déchèterie du Chemin Vert Vu les conditions d extraction des métaux rares et autres lithium ça pose question



Commentaire de Nouveau monde 25/11/2020 17:21:42

C’est là où on s’aperçoit que le nouveau monde est bien proche de l’ancien Aucune leçon tirée du passé On recommence les mêmes erreurs C’est vraiment incroyable !!



Commentaire de Ahmed alors 25/11/2020 17:29:37

Il paraît que ces pavés seraient arrivés à pied de la Chine...



Commentaire de JP 25/11/2020 18:02:46

D'une part, pour se fournir localement, il faut avoir non seulement les carrières nécessaires (avec les bonnes natures de roches), mais également la capacité de la tailler. D'autre part, le coût du transport et son impact écologique est limité puisque les pavés servent de lest aux portes container qui seraient obligés de les remplacer par autre chose de toutes façons. L'entreprise est dans une démarche d'optimisation des coûts parce que nous n'avons pas envie d'augmenter les impôts locaux qui sont déjà conséquents pour une ville de la taille de Saumur (pour ceux qui en paient...)



Commentaire de @ Le 30 25/11/2020 18:04:11

Désolé de vous dire qu'il n'y a ni métaux rares ni lithium dans la constitution des cellules photovoltaïques, mais seulement du silicium, que l'on trouve dans le sable.



Commentaire de Black 25/11/2020 19:10:59

Un seul mot SCANDALEUX



Commentaire de Elus déboussolés 25/11/2020 19:36:00

Cette affaire de pavés chinois qui débarquent à Saumur est à rapprocher de celle du calcul de la redevance enlèvement des ordures par l'Agglo. Actuellement, les systèmes de décision en place permettent ce genre d'égarements si les élus responsables omettent de partager les tenants et aboutissants des situations à gérer. C'est dommage, car les administrés pourraient se forger la conviction que ces élus sont à minima un peu "glandus" !



Commentaire de Hypocrisie quand tu nous tiens ! 25/11/2020 20:41:14

Ô oui hypocrisie quand tu nous tiens ! Car ce sont les mêmes qui n'hésiteront pas à cracher sur la Chine et ses manques d'humanité, à crier sans honte à la dictature rouge, par contre pour remplir la gamelle locale à moindre frais on oublie tout pas vrai, comme ils sont gentils ces chinois ! ... C'est vraiment pas beau, j'oserai moi sans la moindre honte même dire : Ça pue très fort !



Commentaire de Lolo 26/11/2020 08:23:31

Avec la période que nous traversons il est préférable de faire travailler des entreprises françaises ou européennes non ? C'est bien la peine que l'on demande aux gens de faire travailler nos commerçants plutôt que les grands groupes de vente sur internet. Bel exemple.



Commentaire de Black 26/11/2020 09:27:33

En plus des pavés taillés par des enfants de huit dix ans c’est scandaleux



Commentaire de Superdeg 26/11/2020 10:22:25

Encore de fausses informations ou de l\\\'incompétence de nos fameux Zélus https://www.boamp.fr/Espace-entreprises/Comment-repondre-a-un-marche-public/Questions-de-reglementation/Avant-de-repondre-a-un-marche-public/Existe-t-il-un-droit-de-preference-en-matiere-de-marche-public



Commentaire de yaya 26/11/2020 12:52:39

c est esclavage des gamins chinois que l ont a choisi bravo nos élus ont ferai mieux de mettre des échaffaudages et ravaler les facades public et privé de saumur super mal entretenu voir sale



Commentaire de Toto 26/11/2020 14:34:17

Bravo pour ce changement de cap écologique !!! Le choix de l'entreprise sera t-elle locale également ??? ou devra elle venir d’ailleurs ????



Commentaire de BAUZON 26/11/2020 14:55:47

Et j'ajouterais même qu'il y en a marre d'acheter le pétrole et le gaz à l'extérieur. Faut acheter LOCAL, et en circuit court !



Commentaire de bernadette fourré la vieillerie !! 26/11/2020 15:38:20

HONTE comment peut-on encore être et toujours mondialiste alors que nos hommes et femmes vont de plus en plus perdrent leurs emplois, comment un maire ancien syndicaliste d\'une firme française peut accepter cela ou alors on tourne comme le vent; honte À CES OPPORTUNISTES DE TOUS POILS



Commentaire de PAG 26/11/2020 18:44:26

Un débat toujours difficile à trancher!: Si ON achète des produits à l'étranger, pour des raisons de moindre coût donc d'économies; ON sera critiqué pour ne pas avoir acheté français. Si ON achète "local", quitte à payer le prix fort; ON se verra reprocher de dilapider l'argent du contribuable. Que faire? Messieurs les donneurs de leçons, quelle est votre solution?



Commentaire de Réponse à PAG ... 26/11/2020 19:25:21

Lorsque l'on désire être élu et de plus que l'on est élu c'est que l'on se pense au dessus de la mêlée donc que l'on a des idées et des solutions pour ceux qui n'en ont pas !... Ce n'est pas pour venir ensuite pleurnicher et demander des idées et des solutions aux électeurs, sinon il faut rester chez soi bien au chaud et pas vouloir jouer au kéké tricolore !



page-precedente

Ajoutez un commentaire à cet article :

 

Les commentaires ne seront pas corrigés.
Ceux comportant des mots grossiers ou portant atteinte à l'intégrité des individus n'étant pas publics ne seront pas publiés.
La courtoisie n'empêche pas la libre expression, nous vous rappelons aussi que le débat s'enrichit d'idées et non de critiques aux personnes.

 

(n'apparaîtra pas
sur le site)

(Email)


Si vous ne réussissez pas à mettre un commentaire, pensez à mettre votre navigateur internet a jour. Pour déposer un commentaire vous devez avoir javascript actif.

Me prévenir si un autre commentaire est déposé pour cet article.

Quelle est la couleur du cheval blanc d'Henri IV après qu'on l'ait peint en vert ?

 

Votre commentaire sera publié après modération.

Pour faciliter la lecture des commentaires, la longueur des commentaires est réduite et le nombre de caractères est limité à 600...

 

 


Créez votre article ! ICI