Météo du jeudi 26 novembre. Quels sont les impacts de la crise sur la consommation responsable ?

La crise que nous traversons a permis des prises de conscience nouvelles sur l'importance de la consommation responsable. La pandémie de Coronavirus est venue bouleverser les certitudes et les pratiques des Français en matière de consommation responsable. Elle les a conduits à davantage réfléchir à leurs façons de consommer. Max Havelaar France publie les résultats inédits de la seconde édition de son Baromètre de la Transition Alimentaire réalisé par OpinionWay.


Pour 73% des Français, le contexte de crise leur donne (davantage) envie de consommer responsable. 62% d'entre eux reconnaissent que la crise leur a fait prendre conscience de la nécessité d'avoir des comportements plus vertueux comme limiter les emballages, acheter local, équitable, etc. Et la période de confinement a été un déclencheur : la période de confinement a fait prendre conscience à 66% des français qu'il était possible de limiter leur consommation. La prise de conscience se traduit également dans le budget alloué : si pour 1 Français sur 2 le budget alloué aux produits alimentaires responsable va rester stable à l'avenir, 33% prévoient de l'augmenter.

Si la consommation locale fait un bond, les Français restent attachés aux produits importés

78% des Français se disent favorables à consommer des produits 100% locaux, et ce chiffre est en progression de +24% par rapport au 1er confinement. Cependant, les Français l'affirment : cette crise leur a permis de prendre conscience que beaucoup de produits du quotidien, sont importés (58%) et beaucoup ne sont pas prêts à se passer de ces produits, notamment : 73% de chocolat (stable depuis le 1er confinement) ; 73% de riz (-2 point) ; 67% de café (+1 point) ; 64% d'épices (+ 4 points) ; 56% de bananes (+1 points) ; 47% de thé (-1 point) ; 27% de quinoa (+ 5 points). Au total 93% ne sauraient se passer d'au moins un des sept produits importés testés.

Lieux d'achat

Si les enseignes généralistes restent l'endroit privilégié pour réaliser ses achats alimentaires responsables, cette seconde édition dévoile une nouvelle tendance : le recours aux magasins bio et lieux de proximité est important et croissant. Depuis l'apparition de la Covid-19, la fréquentation :
- des marchés a augmenté de 8 points (51% y font leurs courses aujourd'hui contre 43% auparavant),
- 27% se fournissent directement chez les producteurs (+7 points),
- et 27% se rendent désormais dans les enseignes bio (+4 points).

Mais pour quelles raisons ? Les Français interrogés évoquent en premier lieu la qualité des produits (44%) puis la proximité 34% et la diversité des produits responsables proposés est mentionnée par 31%

Vrac : un coup de frein à une tendance pourtant très appréciée

L'achat en vrac est approuvé par près de 80% des Français. Ils perçoivent cette solution comme un moyen efficace de lutter contre le suremballage (85%) et permettant de limiter le gaspillage alimentaire (79%). Néanmoins, la pandémie a eu un impact négatif sur cette pratique : 39% des Français l'ont abandonnée ou limitée, à cause de la crise sanitaire. Et de fait, pour un Français sur trois l'épidémie a incité à préférer les produits jetables (35%). Le vrac est aujourd'hui jugé trop contraignant par deux Français sur trois (66%) : notamment parce qu'il est difficile de trouver des magasins le proposant.

Côté météo

Demain, le beau temps continuera en Maine-et-Loire grâce à un soleil qui semble désormais bien installé. Dans la matinée, il fera 5 à 7 degrés et le ciel sera dégagé. Dans la journée, le thermomètre affichera jusqu'à 14 degrés et le ciel restera bleu tout au long de l'après-midi. En soirée, le mercure redescendra à une dizaine de degrés et il n'y aura pas de changement dans le ciel de Maine-et-Loire.

Matin


Après-midi


Soir



Article du 25 novembre 2020 I Catégorie : Vie de la cité

 


1 commentaire :


Commentaire de Oscar+ 25/11/2020 18:18:04

Pour moi, une seule chose compte... c’est mon budget ! Alors quand les producteurs en vente directe seront moins chers que les grandes surfaces, j’irai faire des achats chez eux ! Actuellement, ils nous prennent pour des américains et surfent sur un label bio qui n’a de bio que le nom.



page-precedente

Ajoutez un commentaire à cet article :

 

Les commentaires ne seront pas corrigés.
Ceux comportant des mots grossiers ou portant atteinte à l'intégrité des individus n'étant pas publics ne seront pas publiés.
La courtoisie n'empêche pas la libre expression, nous vous rappelons aussi que le débat s'enrichit d'idées et non de critiques aux personnes.

 

(n'apparaîtra pas
sur le site)

(Email)


Si vous ne réussissez pas à mettre un commentaire, pensez à mettre votre navigateur internet a jour. Pour déposer un commentaire vous devez avoir javascript actif.

Me prévenir si un autre commentaire est déposé pour cet article.

Combien de pattes a un chat à trois pattes ?

 

Votre commentaire sera publié après modération.

Pour faciliter la lecture des commentaires, la longueur des commentaires est réduite et le nombre de caractères est limité à 600...

 

 


Créez votre article ! ICI