Saumur. L'ethno-musée ANAKO pourrait s'installer au château de la Reine de Sicile

Suite au futur transfert du pôle universitaire vers ses nouveaux locaux, le château de la Reine de Sicile, qui abrite actuellement une partie du Pôle Universitaire du Saumurois se retrouvera dépeuplé. Pour éviter cela, la municipalité prévoit de céder le lieu à la fondation ANAKO, un ethno-musée actuellement installé au château de Verrière à Bournand (Vienne). Le Conseil Municipal sera appelé à délibérer de cette mesure le 16 décembre prochain.

Le château de la Reine de Sicile, situé au 14 rue Montcel, dans le quartier des Ponts à Saumur


Le château de la Reine de Sicile, construit au XVème siècle et ancienne demeure de Yolande d'Aragon, est situé en plein cœur du quartier des Ponts à Saumur. Son actuel occupant, le pôle universitaire du Saumurois va prochainement déménager pour s'installer dans le futur pôle mutualisé de formation, actuellement en cours de construction, dans le quartier de la Croix Verte. Dès lors, la municipalité lui cherche un nouvel occupant, et la fondation ANAKO s'est montrée intéressée pour s'y installer. La municipalité prévoit que cette cession soit consentie au prix net et forfaitaire de 280 000€. Le conseil municipal, se réunissant le 16 décembre 2020, est appelé à en délibérer pour décider de l'avenir de ce site.

Vers un ethno-musée qui pourrait être ouvert toute l'année

La fondation ANAKO œuvre à la constitution et à la sauvegarde des mémoires audiovisuelles des derniers peuples et culture autochtones de tradition orale. Elle a fondé un ethno-musée, situé à Bournand, au Château de Verrières. Son fondateur, l'ethnographe Patrick Bernard, assure que si cela se faisait, « nous ne fermerons pas le site de Bournand. Notre grand festival de printemps se déroulerait toujours à Verrières. Nous sommes intéressés par une installation à Saumur parce que, d'une part, nous sommes installés dans le Saumurois, et d'autre part, le Château de la Reine de Sicile et celui de Verrières pourraient être complémentaires. En effet, ce dernier n'est ouvert que l'été, ce qui ne serait pas le cas à Saumur. »

Une exposition au Dôme de juillet à octobre 2021

Pour la complémentarité de ces deux sites, Patrick Bernard a une idée claire en tête concernant ce qu'il pourrait faire s'il réussissait à obtenir le site de Saumur : « Nous pourrions y installer nos expositions temporaires. Ce site serait ouvert toute l'année, avec une projection mensuelle suivie d'un débat. Ce serait là une seconde antenne de notre musée. » Concernant l'ouverture de celui-ci, si cela venait à se concrétiser, il répond : « Nous pourrions commencer à aménager le château en septembre 2021, après le départ du pôle universitaire, pour une ouverture au printemps ou à l'été 2022. Ces dates tomberaient bien, car elles permettraient à notre seconde exposition Sentinelle, prévue au théâtre du Dôme à Saumur, de nous servir de point de relais. En effet, celle-ci a déjà été repoussée deux fois à cause des confinements. Elle doit désormais se dérouler de juillet à octobre 2021.» A suivre...


Article du 10 décembre 2020 I Catégorie : Vie de la cité

 


8 commentaires :


Commentaire de Marc 10/12/2020 17:29:21

Au prix de 280000€ c’est une belle affaire l’immobilier a saumur à tant chute que cela ? À combien ce lieu est estimé ? Un agent immobilier peut il nous répondre ? Ne brade on pas un morceau de l’histoire Saumuroise ? Qui est cette association ?



Commentaire de Bernard Henry 10/12/2020 19:44:17

Bonjour Marc, Votre souci de bonne gestion vous honore. Le Courrier de l’Ouest a consacré mercredi 9/12 sa page 22 à Patrick Bernard d’ANAKO. Cette vente, conforme à l’estimation des domaines, va représenter 15 Euros de recette par électeur inscrit et lui éviter 18 Euros de plus pour travaux à réaliser. Ce château va revivre, ne coûtera plus à la ville, va lui rapporter le prix de sa vente et il sera un atout supplémentaire à travers ses animations pour faire briller un territoire déjà largement tourné vers le monde. Voilà pour quoi, comme conseiller aux commissions urbanisme et finances, je m



Commentaire de La mairie se débarasse du bébé 10/12/2020 19:45:25

Rien n'a été fait pour restaurer ce château. Décidément la mairie n'aime vraiment pas notre patrimoine. Il faut inscrire ce château à la fondation de la sauvegarde du patrimoine. On ne peut pas le céder à une association qui ne fera rien pour le préserver.



Commentaire de PATRICK MILLIER 10/12/2020 23:40:27

Et pourquoi ne pas y installer un Musée de la Tapisserie dont Saumur est si riche ?



Commentaire de David 11/12/2020 09:09:41

J'en ai vu des décisions ineptes à Saumur depuis 6 ans mais celle-ci passe la mesure. Quelle bêtise crasse !



Commentaire de Jean-Marc CHICHERY 11/12/2020 17:55:24

Un monument appartenant au patrimoine Saumurois depuis 1912 et lié à l'histoire de la ville depuis des siècles aurait mérité une consultation préalable de la population.



Commentaire de Il n'est pas trop tard 12/12/2020 07:25:27

Ce château doit rester propriété de la ville de Saumur. On ne peut décider de se défaire de ce patrimoine par facilité. Il faut tout faire pour le sauvegarder. Bien des solutions existent.



Commentaire de Marco 17/12/2020 12:52:25

Brader le bien commun... et ça ne les gêne mais pas de dire publiquement qu'ils valident ce scandale ! C'est la dérive totale.



page-precedente

Ajoutez un commentaire à cet article :

 

Les commentaires ne seront pas corrigés.
Ceux comportant des mots grossiers ou portant atteinte à l'intégrité des individus n'étant pas publics ne seront pas publiés.
La courtoisie n'empêche pas la libre expression, nous vous rappelons aussi que le débat s'enrichit d'idées et non de critiques aux personnes.

 

(n'apparaîtra pas
sur le site)

(Email)


Si vous ne réussissez pas à mettre un commentaire, pensez à mettre votre navigateur internet a jour. Pour déposer un commentaire vous devez avoir javascript actif.

Me prévenir si un autre commentaire est déposé pour cet article.

Quelle est la couleur d'une cerise bleue ?

 

Votre commentaire sera publié après modération.

Pour faciliter la lecture des commentaires, la longueur des commentaires est réduite et le nombre de caractères est limité � 600...

 

 


Créez votre article ! ICI