Pays de la Loire. Une enquête de la Chambre des métiers et de l'Artisanat sur le santé des artisans

Pour la deuxième année consécutive, Harmonie mutuelle région Atlantique et la Chambre de Métiers et de l’Artisanat des Pays de la Loire réalisent, en partenariat, une étude sur la santé des artisans de la région. Rythme de travail, stress, fatigue, impact de la crise de la Covid-19... les réponses obtenues montrent la singularité du quotidien de ces travailleurs indépendants.


En Pays de la Loire, l’artisanat représente 1 emploi sur 6, 69 000 établissements et environ 69 500 dirigeants. Si la qualité de vie au travail est aujourd’hui un sujet incontournable, ces professionnels demeurent absents du spectre de la santé au travail. Sensibiliser et accompagner ces dirigeants est au coeur des préoccupations d’Harmonie mutuelle et de la CMAR. L’étude menée entre le 16 septembre et le 12 octobre 2020 souligne l’envergure de cet enjeu, d’autant plus pendant la crise actuelle. Sur les 614 répondants, près de 83% des personnes interrogées s’estiment globalement en bonne santé, 8 sur 10 considèrent d’ailleurs que celle-ci impacte la réussite de leur entreprise. Des chiffres en apparence positifs qui dissimulent une autre réalité :

- 55% des dirigeants travaillent plus de 50h par semaine, parmi eux 27% plus de 60h. Ce pourcentage s’élève à 47% pour les dirigeants d’entreprises de plus de 5 salariés et à 35% pour des sociétés de 2 à 5 salariés.
- Un temps de sommeil insuffisant pour près de 19% qui dorment moins de 6h par nuit, et 53% moins de 7h. 34% rencontrent des difficultés fréquentes de sommeil, 44% se sentent souvent fatigués.
- 63 % déclarent leurs journées stressantes, 53% sont en niveau de stress élevé.
- 64% n’arrivent pas à préserver l’équilibre entre vie professionnelle et personnelle.

Crise sanitaire : quelles conséquences ?

Sans surprise, les résultats de l’étude menée entre septembre et octobre 2020 démontrent une répercussion certaine de la crise sanitaire et économique sur les artisans et ce, à plusieurs niveaux. Sur leur activité d’une part puisque 44% ont modifié leur manière de gérer leur entreprise : 47% en revoyant leur organisation interne ; 26% en repositionnant leurs produits/prestations ; 26% en redéfinissant leurs objectifs. En ce qui concerne leur santé et celle de leur entreprise, six mois après le début de la crise : 59 % ressentent une baisse d’optimisme ; 46% n’ont pas retrouvé leur volume d’activité habituelle ; 45 % ressentent un impact négatif sur leur santé 55% ressentent de la fatigue, 62% du stress. Entre temps la France s’est reconfinée fin octobre et a rouvert ses commerces « non-essentiels » un mois plus tard. Au regard du contexte, la vigilance sur la santé des artisans reste accrue. Les artisans commerçants, par exemple, ont repris leur activité en mettant les bouchées doubles et ce, pendant une période déjà habituellement chargée.


Article du 05 janvier 2021 I Catégorie : Vie de la cité

 


Il n'y a pas de commentaire à cet article. Soyez le premier !


page-precedente

Ajoutez un commentaire à cet article :

 

Les commentaires ne seront pas corrigés.
Ceux comportant des mots grossiers ou portant atteinte à l'intégrité des individus n'étant pas publics ne seront pas publiés.
La courtoisie n'empêche pas la libre expression, nous vous rappelons aussi que le débat s'enrichit d'idées et non de critiques aux personnes.

 

(n'apparaîtra pas
sur le site)

(Email)


Si vous ne réussissez pas à mettre un commentaire, pensez à mettre votre navigateur internet a jour. Pour déposer un commentaire vous devez avoir javascript actif.

Me prévenir si un autre commentaire est déposé pour cet article.

Quelle est la couleur du cheval blanc d'Henri IV après qu'on l'ait peint en vert ?

 

Votre commentaire sera publié après modération.

Pour faciliter la lecture des commentaires, la longueur des commentaires est réduite et le nombre de caractères est limité à 600...

 

 


Créez votre article ! ICI