Viticulture. Lionel Gosseaume, nouveau président d’InterLoire

Ce mardi 15 décembre 2020, InterLoire (l’interprofession des vins du Val de Loire) a procédé au renouvellement de sa présidence. C’est Lionel Gosseaume, vigneron tourangeau, qui succède à Jean-Martin Dutour.

Lionel Gosseaume, le nouveau président d'InterLoire. ©InterLoire-Stevens-Frémont.


Succédant à Jean-Martin Dutour dont le mandat arrivait à son terme, le vigneron de Touraine a été élu par l’Assemblée Générale d’InterLoire qui s’est tenue en visioconférence, contexte sanitaire oblige, ce mardi 15 décembre. Pour les trois prochaines années, il aura la responsabilité, avec le Conseil d’Orientation Stratégique, de coordonner la mise en œuvre du plan de filière « Val de Loire 2030 » visant notamment à soutenir la valorisation des vins sur les marchés, en particulier à l’international, et à accélérer la transition écologique du vignoble ligérien. « InterLoire est aujourd’hui une organisation dynamique qui peut s’appuyer sur des élus motivés et des équipes impliquées. La gouvernance est solide et l’ambition partagée à l’échelle du collectif avec un plan de filière qui a été coconstruit par l’ensemble des acteurs du vignoble. Le vignoble est donc prêt pour relever les défis qui l’attendent, en premier lieu le pilotage de la production et des stocks pour alimenter les marchés et l’adaptation aux conséquences du changement climatique et aux attentes environnementales de la société », souligne le nouveau président.

Des bases solides

Durant son mandat, Lionel Gosseaume pourra s’appuyer sur des structures de gouvernance performantes, dont le Conseil professionnel de bassin. Cette instance inédite, créée en 2018, réunit l’ensemble des organisations de la filière (InterLoire, Confédération des Vignerons du Val de Loire, Union des Maisons et Négoces du Val de Loire, IFV, INAO, ANIVIN) ainsi que les Chambres d’agriculture des régions Pays de la Loire et Centre-Val de Loire. Par sa composition plurielle, elle a permis en 2019 l’adoption du plan de filière « Val de Loire 2030 », document stratégique ambitieux précisant les objectifs du vignoble à l’horizon 2030. « Dans un contexte compliqué, le vignoble du Val de Loire a vécu une année certes difficile, mais affiche un bilan meilleur que ce qu’on pouvait redouter. Malgré le repli du marché américain, nous restons en croissance à l’export grâce à de bons résultats sur les marchés européens, notamment en Belgique, en Allemagne ou au Royaume-Uni. En France, nous sommes également l’un des rares vignobles d’AOP à avoir progressé, en valeur comme en volume. L’exercice confirme la place centrale des vins ligériens dont les spécificités – fraîcheur, élégance, équilibre – correspondent aux attentes des marchés », indique son prédécesseur Jean-Martin Dutour (en photo).

Des engagements inscrits dans le plan de filière « Val de Loire 2030 »

Parmi les priorités du nouveau président figurent deux axes majeurs : la création de valeur ajoutée et la réponse aux défis environnementaux. La création de valeur passera par un renforcement des positions des vins du Val de Loire à l’export. Et par une sécurisation de la production et de la mise en marché sans lesquelles il est difficile de construire des partenariats commerciaux durables. La transition écologique vers moins d’intrants et vers une plus grande préservation de nos ressources naturelles, dont nos terroirs, sera aussi au programme des trois années à venir, de même que l’adaptation de nos pratiques au changement climatique.

À propos de Lionel Gosseaume
Âgé de 51 ans, le nouveau président d’InterLoire, ingénieur en agriculture, est issu d’une longue lignée de viticulteurs tourangeaux. Après une première partie de carrière dans divers organismes agricoles et convaincu de l’intérêt de l’engagement collectif, il est aujourd’hui à la tête d’un domaine qu’il a fondé en 2007. De 9 hectares de vignes à l’origine, la propriété en compte actuellement 35, classées en AOP Touraine et Touraine-Oisly. La production est commercialisée pour moitié en France et pour moitié à l’export.

À propos d’InterLoire
L’interprofession des vins du Val de Loire, troisième région viticole française de vins d’appellation, rassemble 4 000 opérateurs (vignerons, maison de négoce et coopératives) du Nantais, de l’Anjou-Saumur et de la Touraine. InterLoire regroupe les appellations, dénominations et IGP Val de Loire, répartis sur 43 000 hectares et 14 départements de la Vendée au Puy-de-Dôme, représentant 80 % des volumes du bassin viticole. Avec un budget de 6 millions d’euros, ses missions sont le pilotage économique et prospectif de la filière, la recherche et l’expérimentation, la défense et la promotion collective des vins du Val de Loire.


Article du 15 décembre 2020 I Catégorie : Vie de la cité

 


Il n'y a pas de commentaire à cet article. Soyez le premier !


page-precedente

Ajoutez un commentaire à cet article :

 

Les commentaires ne seront pas corrigés.
Ceux comportant des mots grossiers ou portant atteinte à l'intégrité des individus n'étant pas publics ne seront pas publiés.
La courtoisie n'empêche pas la libre expression, nous vous rappelons aussi que le débat s'enrichit d'idées et non de critiques aux personnes.

 

(n'apparaîtra pas
sur le site)

(Email)


Si vous ne réussissez pas à mettre un commentaire, pensez à mettre votre navigateur internet a jour. Pour déposer un commentaire vous devez avoir javascript actif.

Me prévenir si un autre commentaire est déposé pour cet article.

Quelle est la couleur d'une cerise bleue ?

 

Votre commentaire sera publié après modération.

Pour faciliter la lecture des commentaires, la longueur des commentaires est réduite et le nombre de caractères est limité à 600...

 

 


Créez votre article ! ICI