Saumur. La démocratie participative pour l'avenir des quais de Loire

Concernant l'avenir des quais de Loire à Saumur, la municipalité met en place une large consultation citoyenne, avec l'aide de la Poste. Objectif : décider ce qui doit être fait. Un exercice de démocratie participative passant par les réseaux sociaux, mais aussi par des bornes situées dans le bureau de la poste centrale, la gare, les Halles Saint-Pierre et le magasin Monoprix.

La borne située dans le bureau de Poste Volney, présentée par Sarah, sa médiatrice


En cette fin d'année 2020, la ville vient de lancer son projet "Coeur de Loire", une des grandes priorités du mandat de Jackie Goulet. L'objectif est d'axer la ville vers son fleuve, elle qui lui a trop longtemps tourné le dos. Pour ce faire, la municipalité organise une large consultation citoyenne. Tout le monde peut y participer, habitants de Saumur ou non. L'objectif de la municipalité est "d'essayer de capter des gens qui ne participent habituellement pas au débat public, pour connaître leur avis". Pour ce faire, la Mairie passe par un cabinet d'étude, "La Suite dans les Idées", par l'intermédiaire de La Poste, pour un coût de 32 000€.

Une participation à travers des bornes ou sur les réseaux

En effet, tout le monde est invité à participer. Pour ce faire, il y a plusieurs méthodes. La première, la plus simple surement pour les habitués du monde digital, est de se rendre sur les comptes Instagram ou Facebook de la ville, ou encore sur le site, pour répondre à ce questionnaire. Mais le maire ne voulait pas s'arrêter là : "Nous avons mis en place d'autres méthodes, car celles-ci ne visent pas tout le monde". Dès lors, des questions pourront vous être posées dans le centre-ville par des patrouilleurs, afin de vous faire répondre à ce questionnaire. Enfin, et c'est une première, des bornes de consultation sont désormais placées dans des lieux dits stratégiques, par rapport à la période de Noël. Il y en a une située au bureau de Poste Volney,rue du Portail Louis, une à la gare SNCF, une sous les Halles Saint-Pierre et une dans le Monoprix, situé rue Franklin Roosevelt, avec, souvent, des hôtesses à proximité pour expliquer le fonctionnement, voire même répondre à votre place sur la machine, normes sanitaires obligeant. Le questionnaire comporte une dizaine de questions et dure environ 3 minutes.

"Nous avons la volonté de consulter" explique Jackie Goulet

Le maire de Saumur, Jackie Goulet, explique sa démarche : "L'idée est ici de faire une pré-consultation des populations sur le projet des Quais. Nous voulons savoir comment les saumurois voient demain la vie quotidienne en bord de Loire et les aménagements possibles. L'idée est que les quais deviennent un vrai lieu de vie et familial au quotidien, en intégrant les entreprises déjà présentes et les marchés flottants. Nous voulons ainsi recouper les volontés des gens, chaque personne qui participe a un vrai rôle dans le projet. C'est pourquoi le vote n'est pas anonyme, les gens seront recontactés ensuite pour les informer de l'avancée du projet. En même temps, cela nous donne l'occasion de consulter différemment, c'est une première pour la Ville de Saumur et même une première pour La Poste au niveau national. La méthode est intéressante."

Une consultation qui dure jusqu'à début janvier

La consultation durera, pour les bornes, jusqu'au 2 janvier, et sur les réseaux sociaux jusqu'au 9. Ensuite, le cabinet de consultation, dirigé par Pascal Nicolle, fera "une préfiguration des besoins des uns et des autres, en recoupant les informations." Ces projets seront ensuite proposés à un autre cabinet d'étude, qui devrait faire une proposition avant la fin de l'année 2021. Dès lors, des réunions publiques seront fixées pour ficeler le projet final, et des travaux pourront débuter, sur une durée de 4 ou 5 ans, débutant ainsi en 2022, et pour un périmètre couvrant dans un premier temps, les quais Mayaud et Lucien Gautier, avant de s'étendre ensuite à la deuxième partie, de l'autre côté du Pont Cessart, quai Carnot, se mariant ainsi avec les travaux prévus sur les rues Chanzy, Gambetta et Carabiniers de Monsieur. Néanmoins, la ville ne peut pas entièrement faire ce qu'elle veut, c'est pourquoi il s'agit ici d'une consultation et non d'un vote. En effet, le maire rappelle que "la décision appartient autant à la Ville qu'à l'État, propriétaire des quais, mais aussi au Parc Naturel Régional Anjou-Touraine, aux Bâtiments de France et à l'UNESCO."


Article du 21 décembre 2020 I Catégorie : Vie de la cité

 


5 commentaires :


Commentaire de Et... 21/12/2020 18:25:38

La consultation n'était pas possible pour l'avenir du château Reine de Sicile?



Commentaire de Pierre Blanchaud 21/12/2020 18:35:27

Voici une initiative de bon sens, que beaucoup d'entre nous attendaient avec impatience. Le fait d'associer les saumurois à la réflexion préalable est pleinement démocratique et j'espère que l'avis des citoyens continuera à être sollicité tout au long du processus d'élaboration du projet. Après le résultat calamiteux du chantier du toit du théâtre auquel a été pourtant consacré un budget pharaonique, je tiens à dire un grand bravo à cette nouvelle équipe municipale.



Commentaire de J.Jacques de Ruyter 22/12/2020 10:15:41

Le réaménagement des quais de la Loire..... Oui..! Mais le bras de Loire qu'enjambe le pont des cadets est bordé lui aussi par le quai Comte Lair....! Rien n'est donc prévu ?????



Commentaire de Bernard 22/12/2020 11:56:21

Consulter le Peuple, c'est bien, tenir compte de ces avis même en partie c'est mieux. Depuis les GJ nous avons un personnage à a tête de l'état qui consulte mais ne tient compte que de son avis personnel, belle exemple du respect de la démocratie avec le petit autocrate qui nous gouverne.



Commentaire de Fenet 26/12/2020 09:07:21

Bonjour pourquoi le questionnaire es-(il fermé notamment sur la question "Pour vous, les quais de la Loire sont d’abord un lieu" . Du coup les thèmes comme la pêche, les loisirs nautiques (mise à l'eau, amarrage) ou les bateaux-logements ne peuvent-être évoqués non plus que la pollution visuelle et par hydrocarbures du stationnement automobile.



page-precedente

Ajoutez un commentaire à cet article :

 

Les commentaires ne seront pas corrigés.
Ceux comportant des mots grossiers ou portant atteinte à l'intégrité des individus n'étant pas publics ne seront pas publiés.
La courtoisie n'empêche pas la libre expression, nous vous rappelons aussi que le débat s'enrichit d'idées et non de critiques aux personnes.

 

(n'apparaîtra pas
sur le site)

(Email)


Si vous ne réussissez pas à mettre un commentaire, pensez à mettre votre navigateur internet a jour. Pour déposer un commentaire vous devez avoir javascript actif.

Me prévenir si un autre commentaire est déposé pour cet article.

Quel est le nom du site où vous vous trouvez ?

 

Votre commentaire sera publié après modération.

Pour faciliter la lecture des commentaires, la longueur des commentaires est réduite et le nombre de caractères est limité à 600...

 

 


Créez votre article ! ICI