Denezé-sous-Doué. Guerre des trônes à "Dallas-sous-Doué"

À Dénezé-sous-Doué, Thierry Morrisset, chef de file de la liste Dénezé 2020, a été élu maire de la commune cette année en remplacement d'Isabelle Taillecours. Néanmoins, cette élection n'aura pas débouché sur le calme attendu, et c'est désormais un quasi-climat de "guerre" qui règne désormais entre le maire et ses élus, qu'ils soient partis avec l'ancienne ou de la nouvelle liste.


Comme nous l'indiquions dans cet article, paru au début du mois de décembre, le conseil municipal appelle à la démission du maire Thierry Morrisset. Cependant, des élus vont désormais plus loin que cela. Certains d'entre eux ont récemment appelé à créer "une situation de blocage complet, au détriment des habitants de la commune", ceux-ci jugeant que "les pressions psychologiques (ndlr : exercées sur le maire) n'étaient pas suffisantes." Le maire de la commune regrette alors cette situation, et s'avoue en position de faiblesse sur certains points : "Le comité des fêtes exerce ici tous les pouvoirs. Nous ne pouvons même plus jouir de certains biens qu'ils nous ont confisqués".

"Un coup de pied dans la fourmilière"

Thierry Morrisset explique sa vision de la situation : "En arrivant, j'ai donné un coup de pied dans la fourmilière, car je portais une vraie volonté de changement. Mon programme est d'agir pour dynamiser la commune, et je ne m'arrêterai pas parce que certains refusent le changement. Néanmoins, pour l'instant, on m'empêche d'exercer certaines de mes missions de rénovation, alors que rien n'était fait avant. Il y a notamment dans ma commune une commission de travaux qui ne fait rien, mais nous empêche de faire. En effet, ces gens font primer leurs intérêts personnels sur l'intérêt collectif. C'est Dallas-sous-Doué ici !"

Pas de démission à venir pour le maire

Le maire poursuit : "Ils veulent me pousser à démissionner, mais je ne le ferai pas. J'ai le soutien du sous-préfet, du préfet, de la communauté d'agglomération et du maire de Doué-en-Anjou, j'ai le droit avec moi. S'ils veulent vraiment que je parte, ils n'ont qu'à démissionner, et alors nous referons une élection à laquelle je suis prêt à participer avec une nouvelle liste." Il accuse aussi ses adversaires : "Ils sont prêts à tous les coups bas, et parlent notamment de pression psychologique, mais je tiendrai et me tiens prêt à réfuter toutes leurs accusations. On m'accuse de faire primer mes intérêts personnels, alors que je n'en ai pas ! Ils m'attaquent même sur des choses qui sont plus basses encore... C'est pourquoi, j'ai porté plainte ce lundi contre certains d'entre eux pour diffamation." En attendant de voir ce qui pourrait se passer, le maire continue néanmoins de travailler. "Je ne vais pas m'arrêter pour cela, la commune doit tourner. Par exemple, nous sommes en train de faire installer un chauffe-eau dans l'école pour que les enfants puissent se laver les mains à l'eau chaude, et nous sommes en réflexion à propos du cimetière."

En tout cas, avec cette plainte et les recours qui sont déposés auprès de la sous-préfecture de la part du conseil municipal, cette affaire n'est pas prête de s'arrêter là. Suite en 2021 des histoires de "Dallas-sous-Doué" ?


Article du 22 décembre 2020 I Catégorie : Politique

 


7 commentaires :


Commentaire de denezeens 22/12/2020 13:58:00

Si les élus avaient jadis signer pour etre douessins avec la nouvelle commune, cela se serait apaisé...quel gachis. referendum rattachement à la nouvelle commune



Commentaire de Giuseppe Tomasi di Lampedusa 22/12/2020 18:27:30

Je crois, M. le Maire, que vos concitoyens ont découvert le vrai visage de don Fabrizio Corbera, prince de Salina...Le Guépard...



Commentaire de percevoir 22/12/2020 18:55:10

d\'accord avec le commentaire de denezeens ...quel gachis .que va t\'on devenir dans notre petite ville !!!! le maire doit démissionner....



Commentaire de Thomas Beaucourt 22/12/2020 22:29:28

Un article non signé, qui a pour seul contenu les propos de M. le Maire. Je constate avec tristesse que M. le Maire, qui avait annoncé sa démission publiquement à plusieurs reprises, a complètement changé d'avis. Là où on avait perçu un semblant d'écoute pour la demande unanime des conseillers, il n'y a plus maintenant que la sourde oreille, et le prétexte d'être "dans son droit". Il s'estime très soutenu... En tous cas pas par ceux qui l'ont porté, à leur grand regret, au pouvoir. Mes excuses aux habitants pour cette grave erreur à laquelle j'ai participé.



Commentaire de Denezéen2 22/12/2020 23:56:20

Du changement ? Je suis pour. Faudrait t’il encore avoir des informations sur ces projets. Ici aucun tracte d’information !



Commentaire de Jan Nez Mar 23/12/2020 10:31:13

Je comprend pourquoi cette commune c'est pas rallier a la commune nouvelle.Quelques personnes dirigent en cachette pour protéger leurs intérêts. Le préfet doit donner un grand coup de pied dans cette fourmilière pour le bienfait de la commune.



Commentaire de olala 27/12/2020 17:56:05

ça en effet c'est un vrai programme électoral: un chauffe eau et un projet pour le cimetière. On tient le bon bout.



page-precedente

Ajoutez un commentaire à cet article :

 

Les commentaires ne seront pas corrigés.
Ceux comportant des mots grossiers ou portant atteinte à l'intégrité des individus n'étant pas publics ne seront pas publiés.
La courtoisie n'empêche pas la libre expression, nous vous rappelons aussi que le débat s'enrichit d'idées et non de critiques aux personnes.

 

(n'apparaîtra pas
sur le site)

(Email)


Si vous ne réussissez pas à mettre un commentaire, pensez à mettre votre navigateur internet a jour. Pour déposer un commentaire vous devez avoir javascript actif.

Me prévenir si un autre commentaire est déposé pour cet article.

Quel est le nom du site où vous vous trouvez ?

 

Votre commentaire sera publié après modération.

Pour faciliter la lecture des commentaires, la longueur des commentaires est réduite et le nombre de caractères est limité à 600...

 

 


Créez votre article ! ICI