Doué-en-Anjou. Avis d'enquête publique jusqu'au 5 février pour l'implantation d'une ferme éolienne

Une enquête publique est ouverture du lundi 4 janvier au vendredi 5 février 2021, sur la demande présentée par la société Ferme éolienne de Doué-en-Anjou, en vue d'implanter la ferme éolienne de Doué-en-Anjou. Le parc éolien devrait comprendre cinq aérogénérateurs.

Image d'illustration


Les premières rencontres pour ce projet ont débuté entre les porteurs de projets et la municipalité de Doué-en-Anjou puis entre les porteurs de projets et les propriétaires du site sélectionné. Depuis, des réunions d’informations et diverses études ont été menées. Aujourd’hui, une enquête publique est lancée à partir de ce lundi 4 janvier et jusqu’au vendredi 5 février 2021. Le projet éolien de Doué en Anjou s’implante exclusivement sur le territoire de la commune de Doué en Anjou, au Nord-Ouest du hameau de Soulanger. Les 5 éoliennes sont disposées en 2 lignes de 2 et 3 éoliennes, parallèles à la route RD 761. Le parc sera composé d’éoliennes d’une puissance unitaire de 4,2 à 4,5 MW soit une puissance totale 21 à 22,5 MW. La production électrique annuelle estimée est de 48 000 MW soit l’équivalent de la consommation électrique d’environ 11 000 foyers (chauffage inclus).

Le choix d’une zone adaptée à l’énergie éolienne

La sélection du site s’est faite par la prise en compte de différents critères liés au paysage et au patrimoine, aux espaces naturels protégés, aux axes de communications, aux servitudes aéronautiques, radioélectriques et de télécommunication, aux postes de raccordement disponibles ainsi qu’aux habitations. La zone de projet est comprise dans les zones favorables du Schéma Régional Eolien (SRE) des Pays de la Loire. Une distance d’éloignement importante (supérieur à 15 km) a été maintenue avec le Val de Loire (site UNESCO), enjeu majeur du territoire. Le projet est très éloigné des zones naturelles protégées, limitant ainsi ses effets sur les espèces les plus sensibles à l’éolien comme l’avifaune et les chiroptères. Les sites de protection des oiseaux et chauves-souris les plus proches sont localisés à plus de 10 km pour les chiroptères (Zone Spéciale de Conservation de la « Cave Billard Puy Notre Dame ») et 16 km pour les oiseaux (Zones de Protection Spéciale « Champagne de Meron » et « Vallée de la Loire des Ponts-de-Cé à Montsoreau). Les zones forestières et viticoles ont également été exclues dans la recherche de site. La zone de projet retenue est composée uniquement de parcelles agricoles cultivées. Afin de prendre en compte le cadre de vie des riverains, un éloignement réglementaire de 500 m minimum des habitations augmenté à 1000 m pour les zones d’habitats groupés, a été respecté (Conformément aux préconisations de la charte en faveur des énergies renouvelables, élaborée par la commune de Doué-en-Anjou en 2016).

Infos pratiques : Plus de renseignements sur le projet sur le site : https://parc-eolien-doue-en-anjou.fr/. Retrouvez l'avis d'enquête publique ainsi que les dates de permanences via ce lien.


Article du 04 janvier 2021 I Catégorie : Vie de la cité

 


3 commentaires :


Commentaire de BAYLE 05/01/2021 17:08:23

voici de nouveau des éoliennes dans le paysage de l'Anjou ! Ces engins sont quasi inutiles en matière d'énergie, par contre sont extrèmement polluants ! Arrêtez ces implantations !!



Commentaire de Raminagrobis 05/01/2021 19:26:03

Pollution visuelle, pollution sonore Et que fait on des batteries et des pales ? Des décharges existent pour stocker ces déchets Lubies des écolos qui nous polluent l'esprit mais qui ne diront jamais que c'est le trop-plein d humains sur la planète qui pose problème



Commentaire de Benoit 11/02/2021 21:02:01

Un projet plus familial que citoyen: 100 % sur les terres des familles du maire et d'une élu, 0% citoyen. aucune convention de signée, la municipalité s'est bien fait doubler par le promoteur. Promesses, paroles paroles, paroles .....



page-precedente

Ajoutez un commentaire à cet article :

 

Les commentaires ne seront pas corrigés.
Ceux comportant des mots grossiers ou portant atteinte à l'intégrité des individus n'étant pas publics ne seront pas publiés.
La courtoisie n'empêche pas la libre expression, nous vous rappelons aussi que le débat s'enrichit d'idées et non de critiques aux personnes.

 

(n'apparaîtra pas
sur le site)

(Email)


Si vous ne réussissez pas à mettre un commentaire, pensez à mettre votre navigateur internet a jour. Pour déposer un commentaire vous devez avoir javascript actif.

Me prévenir si un autre commentaire est déposé pour cet article.

Quelle est la première lettre de cette question ?

 

Votre commentaire sera publié après modération.

Pour faciliter la lecture des commentaires, la longueur des commentaires est réduite et le nombre de caractères est limité à 600...

 

 


Créez votre article ! ICI