Lu, vu, entendu, ce qu'il ne fallait pas manquer pas loin de chez vous

Lu, vu, entendu, ce qu'il ne fallait pas manquer pas loin de chez vous ... Ce qui n'était pas dans le kiosque, mais qui peut vous intéresser.


Angers. Le tramway prend la tangente


Depuis ce début d'année, un nouveau tronçon de la ligne A est entré en service desservant trois nouvelles stations : Saint-Serge Université, le Centre de congrès et l'Hôtel de ville. Une navette électrique et gratuite permet de relier la Maine au boulevard Foch. La fin du chantier du tramway d'Angers est espérée au printemps 2023. Le coût du chantier des lignes B et C est estimé à 270 millions d’euros financés principalement par la communauté urbaine Angers Loire métropole avec l’aide de l’État (25,1 millions d’euros), la région des Pays de la Loire (10 millions d’euros) et l’Europe (700 000 euros).
Source : OUEST FRANCE, 05/01/2021

Les aides pour l’emploi des jeunes prolongées

La ministre du Travail, Élisabeth Borne a annoncé la prolongation des aides pour l’emploi des jeunes. Les primes de 4 000 à 8 000 euros par an de l’opération "un jeune, une solution", seront reconduites au-delà de fin janvier au bénéfice notamment de l’apprentissage qui a vu 440 000 contrats signés en 2020 contre 353 000 en 2019.
Source : OUEST FRANCE, 04/01/2021

Le Fief-Sauvin. Il récolte des microalgues au cœur des Mauges

Jérémy Tessier, a lancé en décembre 2019 une cagnotte participative pour faire de l’aquaculture de spiruline. 3 300 euros ont ainsi permis l'achat de la serre de Tess Spiruline. Un investissement de 15 000 euros a également été nécessaire pour bâtir le laboratoire, intégrer le matériel et ériger la serre. Le producteur envisage de faire les marchés et du dépôt dans les épiceries fines. La vente directe est aussi prévue, avec visite de l’exploitation.
Source : OUEST FRANCE, 02/01/2021

« Mercredi, c’est ma boîte qui invite » soutient les restaurants

Anjou tourisme et la Chambre de commerce et de d’industrie (CCI) de Maine-et-Loire lancent l’opération « Mercredi, c’est ma boîte qui invite » pour soutenir le secteur de la restauration durement touché par la crise sanitaire. Une fois par semaine jusqu’à la réouverture des bars et restaurants au public, les entreprises sont invitées à commander un repas pour deux personnes pour leurs salariés auprès de restaurateurs locaux qui pratiquent la vente à emporter.
Source : LE COURRIER DE L'OUEST, 05/01/2021


Article du 09 janvier 2021 I Catégorie : Vie de la cité

 


1 commentaire :


Commentaire de Michel Sors-Vilatte 11/01/2021 08:49:07

Juste une remarque au passage. Ne serait-il pas plus judicieux de publier ce qu'il serait bon de faire plutôt que de nous informer de ce que nous n'aurions PAS DU RATER



page-precedente

Ajoutez un commentaire à cet article :

 

Les commentaires ne seront pas corrigés.
Ceux comportant des mots grossiers ou portant atteinte à l'intégrité des individus n'étant pas publics ne seront pas publiés.
La courtoisie n'empêche pas la libre expression, nous vous rappelons aussi que le débat s'enrichit d'idées et non de critiques aux personnes.

 

(n'apparaîtra pas
sur le site)

(Email)


Si vous ne réussissez pas à mettre un commentaire, pensez à mettre votre navigateur internet a jour. Pour déposer un commentaire vous devez avoir javascript actif.

Me prévenir si un autre commentaire est déposé pour cet article.

Quelle est la première lettre de cette question ?

 

Votre commentaire sera publié après modération.

Pour faciliter la lecture des commentaires, la longueur des commentaires est réduite et le nombre de caractères est limité à 600...

 

 


Créez votre article ! ICI