Avoine. Le réacteur 4 de la centrale nucléaire reconnecté après sa visite décennale

Le réacteur 4 de la centrale nucléaire de Chinon vient d'être reconnecté au réseau après plusieurs mois d'arrêt en raison d'une visite décennale (relire notre article).


Vendredi 1er janvier 2021 à 00h50, l’unité de production n°4 de la centrale nucléaire de production d'électricité de Chinon a été reconnectée au réseau national d’électricité. Elle a atteint sa pleine puissance le jeudi 7 janvier. Elle avait été mise à l’arrêt le 30 mai 2020 pour la réalisation de sa troisième visite décennale. Durant sept mois, ce sont 18 700 chantiers et trois grandes épreuves visant à démontrer la capacité du réacteur à fonctionner dix ans supplémentaires en toute sûreté qui ont été menés. Avec quatre unités de production connectées au réseau national d’électricité, la centrale nucléaire de Chinon est totalement mobilisée pour répondre aux besoins en électricité en cette période hivernale.

Visite décennale

Etape majeure dans l’exploitation d’une unité de production, la visite décennale permet de réaliser le contrôle approfondi des composants majeurs des circuits primaires, secondaires et tertiaires d’une unité de production. La cuve du réacteur a été complètement inspectée, l’étanchéité du circuit primaire contrôlée et validée et l’enceinte du bâtiment réacteur a été soumise à une très forte pression pour garantir sa fonction de confinement. Les visites décennales, intervenant tous les dix ans, sont des arrêts durant lesquels a été réalisée une inspection détaillée et complète de l’unité de production en particulier des principaux composants (cuve, circuit primaire, générateurs de vapeur, enceinte de confinement...), en complément du rechargement du combustible, des opérations de maintenance, et des actions d’amélioration de la sûreté de la centrale. A l’issue de ce bilan, l’Autorité de sûreté nucléaire contrôle la réalisation des opérations et délivre l'autorisation de poursuivre l'exploitation du réacteur pour 10 années supplémentaires. Outre un programme de maintenance dense et très encadré, chaque visite décennale porte des améliorations qui visent à élever les unités de production au niveau de sûreté en vigueur.

Une opération d’envergure

Des chantiers d'envergure, en collaboration avec les constructeurs, ont été réalisés tels que le renouvellement des trois pôles du transformateur principal et le démontage et l'expertise complète des corps basse pression des éléments principaux de la turbine. L’ensemble des activités a été réalisé sous le contrôle de l’Autorité de sûreté nucléaire qui a mené 12 inspections sur les chantiers de la visite décennale. Plus d’une centaine d’entreprises nationales et régionales ont travaillé aux côtés d’EDF, pour mener à bien plus de 18 000 chantiers programmés et ont réalisé également 19 000 heures de contrôles et examens. Une cinquantaine de modifications ont été intégrées. Au total, ce sont près de 2 700 personnes, salariés d’EDF et salariés d’entreprises partenaires, qui ont été mobilisés. En raison de l’épidémie de Covid 19, l’organisation du travail a été adaptée et des mesures sanitaires ont été mises en place afin de protéger la santé du personnel intervenant sur le site. Cet arrêt pour maintenance vient clôturer la campagne des 3èmes visites décennales des centrales nucléaires 900 MW d'EDF.


Article du 11 janvier 2021 I Catégorie : Vie de la cité

 


2 commentaires :


Commentaire de Jean 11/01/2021 21:19:19

Merci à l'énergie nucléaire qui marche même quand il n'y a pas de vent, ni de soleil...



Commentaire de Titans creatifs 12/01/2021 10:22:52

Je ne comprends pas que les écolos soient contre le nucléaire parce que c'est une énergie pas cher et propre sans risque réchauffement climatique. Les déchets enfouis en très grande profondeur seront oubliés à jamais comme s'ils n'avaient pas existés.



page-precedente

Ajoutez un commentaire à cet article :

 

Les commentaires ne seront pas corrigés.
Ceux comportant des mots grossiers ou portant atteinte à l'intégrité des individus n'étant pas publics ne seront pas publiés.
La courtoisie n'empêche pas la libre expression, nous vous rappelons aussi que le débat s'enrichit d'idées et non de critiques aux personnes.

 

(n'apparaîtra pas
sur le site)

(Email)


Si vous ne réussissez pas à mettre un commentaire, pensez à mettre votre navigateur internet a jour. Pour déposer un commentaire vous devez avoir javascript actif.

Me prévenir si un autre commentaire est déposé pour cet article.

Quelle est la première lettre de cette question ?

 

Votre commentaire sera publié après modération.

Pour faciliter la lecture des commentaires, la longueur des commentaires est réduite et le nombre de caractères est limité à 600...

 

 


Créez votre article ! ICI