Courrier du lecteur. Doué-en-Anjou : "Un projet éolien qui pose toujours question"

Marianne, une lectrice du Kiosque nous a adressé un courrier au sujet du projet de ferme éolienne sur la commune de Doué-en-Anjou. Cette réflexion fait suite au conseil municipal le 16 février dernier, un conseil retransmis en vidéo. Notre lectrice a attentivement suivi les débats et a tenu à s’exprimer sur le sujet.


"Le « magnifique projet éolien citoyen » ! Les doutes ne se sont pas dissipés… J’ai suivi les débats du Conseil Municipal de Doué-en-Anjou le mardi 16 Février 2021. Exceptionnellement, il s’est tenu au théâtre de Doué-en-Anjou pour cause de Covid, et diffusé en direct sur YouTube. Le développement du projet éolien de Doué-en-Anjou était préparé par M. Michel Delphin, Maire Délégué et 1er adjoint, et M. Anatole Micheaud, 5ème adjoint (Transition durable). Aucun des points principaux contestés n’ont été élucidés lors de cette cession :

1) Monsieur Michel Delphin a expliqué très évasivement que l’association PEPS avait gratifié la commune de ses conseils, qu’elle négociait avec le promoteur… dans le but, paraît-il, un jour prochain … de racheter le parc éolien à Volkswind… et, ce parc deviendrait alors « citoyen » ?
(il faut suivre, c’est un peu compliqué et ce n’est donc pas « citoyen » !). L’association « Vents des Roses Douessines » avait adressé une lettre ouverte aux conseillers municipaux. Cette lettre n’a pas été lue pendant la séance. Elle évoquait les questions litigieuses en suspens, notamment, les baux emphytéotiques signés par une même famille ? Mais, bien sûr, silence, pas un mot concernant ce paragraphe. Malgré les demandes des riverains, tous ces points douteux restent dans l’opacité, aucun élu n’a souhaité répondre !

2) Les aérogénérateurs prévus ne correspondent pas au respect de la charte de 2016.
Messieurs Delphin et Micheaud ont eu quelques difficultés à décrire techniquement les modèles choisis. Ils n’ont pas évoqué l’absence du mat de mesure, et ont surtout passé sous silence la différence de hauteur et de bruit entre les Vestas et les Nordex qui impacteront les habitants. Ils ont affirmé que la vallée du Layon ne sera pas impactée par ces monstres de 180 à 220 mètres de haut (ordre d’idée : la Tour Montparnasse fait 209 mètres). Donc, comment peut-on faire croire de telles inepties (les éoliennes seront invisibles côté Layon) ?

3) En plus de l’artificialisation des sols, Monsieur Delphin a précisé que des agrandissements de voies seraient prévus pour l’acheminement des machines. Une conseillère s’étonne alors du nombre d’hectares, minimisé par rapport à l’étude d’impact. Monsieur Delphin rétorque que « les chiffres de l’étude concernant les accès sont erronés, et qu’en fait, l’impact sera moindre ». Comment se fier à une étude d’impact avec des chiffres théoriques incertains et pour des machines non déterminées ?

4) Monsieur Micheaud n’a pas relaté les réserves importantes du PNR et de l’ARS. Il annonce que les Architectes des Bâtiments de France n’ont aucune objection. Encore une confusion voulue, puisque les ABF, comme l’Autorité Environnementale, n’ont pas pu adresser de courrier dans les délais souhaités (cause de COVID).

5) En fin de séance, juste avant le vote, Madame Laurence Caillaud s’est lancée dans une déclamation préparée : « le prêche de l’éolien ! ». Elle a le droit d’exprimer son adhésion aux énergies renouvelables, mais il est étonnant qu’une élue habitante de Soulanger, ne soit pas la représentante de l’ensemble des habitants de son quartier.

Au vu des inobservations et imprécisions démontrées, est-il possible d’engager notre avenir et l’avenir de nos enfants, sur une étude d’impact qui présente autant de données nébuleuses, et d’omissions. Les dossiers déposés lors de l’enquête publique démontrent les doutes des riverains. Nos représentants locaux ne semblent pas avoir pris connaissance des avis de la population et de la contestation majoritairement exprimée par les citoyens du Douessin et de la vallée du Layon !"


Article du 22 février 2021 I Catégorie : Vie de la cité

 


16 commentaires :


Commentaire de JEAN PIERRE BOIS 22/02/2021 17:15:13

Ce qui est cocasse dans cette histoire , est que le principal opposant à ce projet est mariée avec une maire adjointe de la commune de Doué en Anjou. Les soirées au coin du feu doivent être sympas...



Commentaire de BAYLE 22/02/2021 18:43:19

Encore un déni de démocratie ! Tous ces gens pro éoliennes ne veulent abusent pas écouter les voix qui osent les contredire. C'est de l"arbitraire !!



Commentaire de Angevine 22/02/2021 19:56:44

Pour faire le socle d'une éolienne il faut acheminer et couler environ 1500 tonnes de béton. Même si l'éolienne est démantelée (ou si elle explose, ce qui arrive...) le béton restera dans le sol. Est ce vraiment écologique ??



Commentaire de eole 23/02/2021 06:49:24

ah !! les écolos!! plus de centrales, plus de voitures, plus de sapins , plus de tour de France et j'en passe..Mais jetez moi tout de suite vos téléphones portables faits avec des métaux rares extraits de contrées lointaines souvent par des enfants. Essayons tous déjà de ne plus souiller nos bords de routes et de littoral avec des déchets souvent en plastique!!



Commentaire de Peu importe 23/02/2021 07:24:59

A angevine !: de nouvelles lois ont été votées récemment, pour que les fondations soient totalement détruites et pas simplement en surface, je suis pas forcément pour le côté visuel d'une éolienne mais pouvons nous nous permettre de garder ces centrales...?!



Commentaire de Ras le bol 23/02/2021 08:01:17

Ras le bol de ces polémiques stériles contre toutes les initiatives qui permettent de produire de l'électricité en renouvelable. On parle de 5 malheureuses éoliennes. On parle aussi de permettre à des citoyens de devenir porteur de projet, ce qui ne risque pas d'arriver avec le système Étatique autoritaire et opaque du nucléaire.



Commentaire de lolo 23/02/2021 08:24:30

Comme d'habitude la mairie ne tien absolument pas compte de l'avis des habitants. Et en ne répondant pas clairement aux questions dérangeante elle affiche un certain mépris. Qu'en est-il des terrains qui, soit disant, appartiennent à des élus ?



Commentaire de Jan Nez Mar 23/02/2021 09:01:16

Que deviendrons les éoliennes dans quelque années quant les subventions seront supprimées. Aucune éolienne est rentable dans nos régions, dans les régions venté elles sont tout juste rentable. Que deviendrons les tonnes de béton enfouis au pied des mat. Ou est l'écologie dans tout ça. Comme en Allemagne on supprime le nucléaire et active le charbon et personne ne dit rien.



Commentaire de étonné 23/02/2021 11:25:19

c'est vrai, dans le principe, pourquoi s'embêter avec les éoliennes? on a tout ce qui nous faut avec le charbon, le pétrole et le nucléaire



Commentaire de bourguignat caroline 23/02/2021 14:40:38

Merci pour cet article. Il est temps qu'ils répondent aux questions, celles qui fâchent, celles ou on va tous se rendre compte que c'est une vaste mascarade et que ce type de projet a but quasi exclusivement financier cesse. Il est temps de penser a la planète et non aux portes monnaies déjà bien garnie de tous ces grands pontes...



Commentaire de Benoit 23/02/2021 14:42:36

Le conseil municipal: 45 minutes d'enfumage avant de passer au vote. Et surtout, ne pas communiquer les arguments des opposants. Doué en Anjou, exemple de déficit démocratique de l'éolien.



Commentaire de quiquidit 23/02/2021 15:14:50

demander aux habitants d'une commune de l'Indre voir une pale de 11 tonne se casser ou alors aller voir dans les coteaux du layon le baroufle font ces éoliennes



Commentaire de JEAN PIERRE BOIS 23/02/2021 18:04:30

Ce qui interpelle pourquoi un vote à bulletins secrets....27 pour , 10 contre 2 abstentions... Est ce que la majorité a eu peur de voir des élus de son camp votés contre? Le projet a été entériné avec les voix de la soi disant opposition.



Commentaire de Thomas Beaucourt 25/02/2021 13:53:08

Effectivement, si l'ABF n'a pas eu le temps de répondre, c'est très étrange de se féliciter que l'ABF n'a émis ni avis défavorable ni réserve (voir à 22m49 sur la vidéo du conseil)... Mais le plus important serait, en conseil, de citer les arguments pour et contre, et de répondre aux questions sur la propriété "familiale" des terrains loués au promoteur. Sans cela, c'est malhonnête.



Commentaire de mariné 26/02/2021 23:50:45

Je n'ai aucune confiance en ces élus qui ne tiennent pas parole. C'est arrivé à plusieurs reprises. Alors méfiez vous des promesses et des propos tenus (ou non tenus). Faites vous votre propre idée en vous renseignant du ''pour'' et du ''contre'' d'un tel projet. Internet est fait pour ça.



Commentaire de Ella 27/02/2021 18:22:50

Effectivement, aucun élu n\'a apporté de réponse aux questions légitimes et démocratiques des riverains du Douessin et du Layon. L\'étude d\'impact semble avoir été bâclée en utilisant des tableaux théoriques. Le promoteur n\'a pas attendu les observations des ABF et de l\'Autorité Environnementale qui sont des institutions honorables, justes et expertes en conseil, défense et protection de la nature et du patrimoine. Les élus semblent expédier la partie administrative et l\'enquête pour tirer avantage, au plus vite, de l\'exploitation de cette zone industrielle.



page-precedente

Ajoutez un commentaire à cet article :

 

Les commentaires ne seront pas corrigés.
Ceux comportant des mots grossiers ou portant atteinte à l'intégrité des individus n'étant pas publics ne seront pas publiés.
La courtoisie n'empêche pas la libre expression, nous vous rappelons aussi que le débat s'enrichit d'idées et non de critiques aux personnes.

 

(n'apparaîtra pas
sur le site)

(Email)


Si vous ne réussissez pas à mettre un commentaire, pensez à mettre votre navigateur internet a jour. Pour déposer un commentaire vous devez avoir javascript actif.

Me prévenir si un autre commentaire est déposé pour cet article.

Quelle est la couleur d'une cerise bleue ?

 

Votre commentaire sera publié après modération.

Pour faciliter la lecture des commentaires, la longueur des commentaires est réduite et le nombre de caractères est limité � 600...

 

 


Créez votre article ! ICI