Le Kiosque Info
Je m'abonne - Saumur - Doué-la-Fontaine - Thouars - Loudun - Chinon - Bourgueil - Longué
Actualité Agenda Ou sortir ? Ecrivez un article Lettre d'info Envoyer une alerte


Paul Loupias s'insurge contre Euphorbe de Séguier

Paul Loupias, ancien Maire de Montreuil Bellay, Vice-Président de Saumur Agglo en charge du développement économique est remonté contre les internautes qui usent de pseudo sur le Kiosque pour commenter certains articles. Il répond en particulier à celui ou celle qui se fait appeler "Euphorbe de Séguier", commentateur assidu de toutes déclarations sur le développement économique de la zone industrielle de Méron. Voici sa déclaration (1).

"Amalgames, inexactitudes, affirmations sans fondement, sous-entendus diffamatoires : tous ces moyens sont employés, comme toujours, par ceux qu’une vision objective des choses ne concerne pas et qui sont prêts à tout pour protéger leurs intérêts particuliers. Ils sont d’ailleurs tellement honteux qu’ils se cachent prudemment derrière des pseudonymes ce que leur permet d’exprimer plusieurs fois la même chose sous des masques différents. Cela permet aussi à « Euphorbe de Séguier » de complimenter le président du C.A.C. pour un texte dont il a lui-même écrit le canevas !

Je veux, pour le moment, simplement rétablir quelques vérités :
- L’objectif de ce groupuscule est bien d’empêcher toute construction industrielle sur la zone de Méron. Ce sont, en effet, le secrétaire et le trésorier de l’association qui ont fait procéder par un huissier à un relevé d’espèces végétales sur l’ensemble de l’espace aménagé.
- Il y a, aujourd’hui, cinq projets en panne à cause de cette démarche et je confirme que plusieurs centaines d’emplois sont en jeu.
- Plus grave : deux projets portés par des entreprises déjà installées risquent d’être abandonnés.
- Plus grave encore : dans un contexte économique très tendu, aucun investisseur ne s’intéressera plus à un espace objet d’incessantes polémiques.

Trois générations de responsables ont, depuis les années 60, déployé tous leurs efforts pour sortir la commune de son engourdissement.
Que chacun prenne bien conscience du fait que ni Phyteurop, ni A.P.S., ni A.C.P., ni Euramax, ni Combronde, ni Log Alliance, ni France Champignon n’existeraient si leur installation avait été aussi aveuglément contestée.
Tous les équipements communaux, dont tout le monde s’accorde à dire qu’ils sont d’excellente qualité n’ont vu le jour que parce qu’il y avait de l’argent pour les construire et des personnes pour les utiliser.

Il est vrai que pour la plupart de ceux qui se cachent sous des pseudonymes divers, l’intérêt de la collectivité ne signifie rien. Aucun d’entre eux, d’ailleurs, n’a jamais rendu le moindre service bénévole à la dite collectivité.
Quant à la préoccupation environnementale, la commune l’a exprimée dès 1998 et traduite dans une charte de développement durable qui fut et demeure exemplaire. Ceux qui brandissent aujourd’hui leur vertu verte ne savaient même pas à l’époque qu’il y avait des entreprises sur cet espace et que sur elles reposait l’avenir du territoire.

Enfin, j’ai consacré vingt ans de ma vie, et un peu plus, à l’action publique. Quelqu’un peut-il croire un seul instant que si je n’étais pas convaincu de la faisabilité et de la pertinence de la poursuite de l’industrialisation de la commune, j’y consacrerais autant d’énergie ?
En tout cas, l’enjeu est de plus en plus clair.
A court, moyen et long termes, il s’agit de choisir entre un retour d’un demi-siècle en arrière et la poursuite d’un développement économique équilibré qui permettra de créer des emplois, de fixer la jeunesse et, ainsi, de s’inscrire dans une perspective de progrès."

 

(1) Commentaire d'Euphorbe de Séguier, en particulier suite à l'article du Kiosque du 11 janvier dernier : "Non au projet Sevezo 2 seuil haut à Méron : le CAC s'explique" (voir article et commentaire en cliquant ici)


Article du 20 janvier 2011 I Catégorie : Vie de la cité

 


33 commentaires :


Commentaire de mamie 78

je ne suis pas euphorbe de ... mais je suis contre ce projet, avant de décider un tel projet et d'engager les autorisations de construire le dialogue avec les SPECIALISTES DE LA PROOTECTION de L'ENVIRONNEMENT nous n'en serions pas là aujourd'hui, désormais il faudra toujours compter qu'un elu ne dispose pas d'un chèque en blanc, c'est terminé de dire entre vous, maintenant ils nous ont élus on fait ce qu'on veut !! se cacher derrière ds emplois ..... fictifs nous avons connu ce genre de réplique et nous n'y croyons plus.



Commentaire de Paul Marguier

Bravo Monsieur Loupias (et aussi Monsieur Persin) Je trouve certains débats des internautes sur le kiosque très constructifs. Par contre, certains commentaires ne le sont absolument pas. La rédaction pourrait-elle être plus sévère. Bravo à Messieurs Loupias et Persin de s'exprimer et d'expliquer les choses. Le débat est important pour se construire une opinion. Mais le choix est dans les urnes et pas dans la rue ni sur internet



Commentaire de Jean

Merci à M.Loupias :la protection de "l'environnement"n'est pas un absolu,surtout lorsqu'on avance masqué.L'intérêt général,représenté par l'élection, doit l'emporter sur les intérêts individuels .



Commentaire de tchernobill

Primo, les pseudos sont d'un usage courant sr internet, que cela plaise ou non. Ensuite, das la situation économique actuelle, il est irresponsable de refuser des implantations industrielles alors que notre industrie a été mise à mal par les gouvernements parce que le bon peuple rechigne aux difficultés; surtout en Saumurois. Enfin, je rends hommage à Paul Loupias pour sa tenacité à favoriser le développement de sa zone d'action.



Commentaire de jp Nau

Si l'indignation de Monsieur Loupias au sujet des commentaires sous pseudo est parfaitement justifié, il n'en demeure pas moins que les questions précises posées par le collectif CAC n'obtiennent aucune réponse dans la critique qui suit l'expression de son indignation. Personnellement dans sa présentation actuelle ce projet ne m'inspire que méfiance. Mais si, Monsieur Loupias apporte les éléments irréfutables prouvant la conformité de ce projet avec TOUTES les procédures indispensables de sécurités et de responsabilité nécessaires à une installation de ce type. J'aurais peut être moins de crainte à voir ce projet prendre forme à quelques jets de pierres de mon domicile. Je dois reconnaitre que mon inquiétude diffère de celle de Monsieur Loupias qui court les mêmes risques que moi puisqu'il est pareillement voisin d'un périmètre à l'avenir potentiellement dangereux. Malgré tout, et en l'absence de réponses précises et argumentées (autres que la création d'emploi, puisque pouvant exister sur une autre activité). Je maintiendrai ma confiance aux membres du groupe CAC qui juste qu'a preuve du contraire prouvent, à travers l'exposé de leur site sur les problèmes que pose cette implantation, qu'ils ont parfaitement étudié et analysé ce cas. J'ajouterais qu'en plus, la proportions importantes de rédacteurs et de commentaires d'internautes jouxtant la suite des articles proviennent en majorité d'opposants et que les seuls rares soutiens proviennent des "décideurs". IL n'y aurais donc pas de citoyens lambda jugeant cette implantation positive ! Pourquoi ?



Commentaire de Marinette Bloudeau

A mr Paul Marguier , vous trouvez certains débats très constructifs et d'autres pas ,c'est votre droit , mais de là à demander à la rédaction d'être plus sévère ,je me demande bien quel droit vous "habite" , car de nombreux internautes ne trouvent pas les vôtres du tout constructifs , moi la première , mais tout cela dépend comment nous voyons l'avenir ? mais bien que le débat existe sur le net ,le choix définitif sera dans les urnes . Et que vous vous appeliez Paul Marguier ou Marinette Bloudeau , nos droits sont les même que je sache . sommes en démocratie ou en sarkocratie ?



Commentaire de Euphorbe de SEGUIER

CA CONTINUE ENCORE ! Une fois de plus et sans surprise, vous vous en prenez directement , et avec agressivité, aux personnes opposées à vos projets ; cela doit certes «  amuser » certains lecteurs du kiosque, mais j’attendais, ou plutôt vos concitoyens Montreuillais attendaient autre chose, en particulier que vous repreniez point par point les remarques précises dénoncées par le collectif d’opposition, et que vous y apportiez vos commentaires éclairés . Je remarque aussi que la « polémique » prend une tournure assez peu courtoise, c’est pourquoi je m’interdirai désormais d’intervenir sur ce dossier dont tous les éléments semblent avoir été bien compris par les Montreuillais . Il reste juste a préciser pour les lecteurs du Kiosque que SEULE l’implantation d’une usine Seveso seuil haut est le sujet de la controverse actuelle, et que l’amalgame qu’en font maintenant les élus avec les autres implantations prévues et malheureusement bloquées sur la Z.I. de Méron cache, sur une autre facette, les difficultés rencontrées sur le terrain, pour redéfinir les clauses d’une charte de développement durable, et ne sont, semble t il, EN AUCUN CAS le fait des opposants locaux à ce triste projet ! Je confirme être favorable à la création de nouveaux emplois mais pas à n’importe quel prix ! Hors, ce projet Seveso ne semble pas, comme l’affirme le collectif opposant, répondre aux normes de sécurités établis par notre législation, et cela justifie mes prises de position . Enfin je respecte et respecterai toujours les femmes et hommes élus qui oeuvrent pour la collectivité, surtout quand ceux ci savent être à l’écoute, et ce, dans le respect de la sensibilité de chacun . Euphorbe de SEGUIER



Commentaire de GG

Je ne suis pas du tout du saumurois. J'y apprécie la noblesse des paysages et du patrimoine. et je dois dire que j'avais quelques inquiètudes (elles ne sont pas toutes dissipées..) quand j'ai pris connaissance d'une implantation industrielle classée Seveso dans ce joli coin de France. De loin, je ferai quelques remarques, la première je constate que la ZI de Méron est assez excentrée dans la région saumuroise et la nuisance visuelle (notamment sur les activités touristiques locales) qu'implique ce type d'installation industrielle semble de fait, écartée. La deuxième remarque, j'ai constaté que la ZI de Méron accueille déjà des activités lourdes. Il a toujours été préférable de concentrer les nuisances afin de renforcer les contrôles et des risques sanitaires et environnementaux qui en découlent, plutôt que de les parsemer dans nos campagnes (coopération entre exploitants pour limiter les effets domino...). Un autre aspect important de la concentration d'une multitude d'activités similaires, c'est la spécialisation de compétences donc une opportunité économique réelle dans le saumurois, l'affirmation d'un savoir-faire nouveau . Autre remarque très basique, le simple fait de classer Seveso est un gage de qualité dans l'identification des risques et donc la garantie d'évaluation et de mise en place de protection. Pour finir, j'ai remarqué également que la ZI de Méron est située à proximité de la ligne de chemin de fer de Saumur-Thouars. Tout investissement permettant de près ou de loin de maintenir l'activité de cette ligne (fret et passager du niortais à Paris ou bien le barreau Est/Ouest Nantes-Lyon et Nantes-LGV Tours/Bordeaux) est une opportunité du développement du trafic en gare de Saumur ainsi que du développement de l'accessbilité de cette même ville. Je ne souhaite pas trop m'étaler sur la polémique en cours, même si l'opiniatreté pour le développement de sa colléctivité de Mr Loupias n'est pas à prendre en défaut sur un dossier à "risque", il faut peut être se dire que les opposants à ce projet occupent un espace public et médiatique à cause d'un vide en matière de communication et de lisibilité des informations des promoteurs de ces nouvelles installations industrielles...



Commentaire de mamie à G.G

pour moi, seule votre conclusion est importante, un maire quand il est elu avec l'autorité qu'il a sur son conseil municipal fait passer ce qu'il veut, quant à la communication, moins on en fait plus ça retarde la polémique et le dossier avance, mais pourrir une petite ville si charmante avec plusieurs sites SEVESO, je trouve que c'est un peu trop, même si vous considérez qu'il vaut mieux les regrouper !! si vous aimez tellement cette région de notre bel Anjou, demandez un permis de construire à la mairie de Montreuil et installez vous à MERONS, rien ne vous empèche.



Commentaire de Joseph

En lisant le gentil message de GG, on croirait que les opposants au projet d'un entrepôt SEVESO seuil haut sur la ZI de Méron sont juste des idiots ne voyant pas la belle logique industrielle de cette concentration. Probablement, puisqu'il est de passage dans ce charmant paysage, GG n'a pas entendu parler de la présence d'une nappe phréatique alimentant 15 000 personnes en eau potable juste à quelques mètres sous cette ZI? De même, il ne connait que les effets positifs de la concentration d'industries dangereuses et pas les risques de problèmes communicatifs dits "en domino". Feyzin, près de Lyon, en est un excellent exemple... La voie de chemin de fer Saumur-Thouars dont il parle n'a rien à faire avec le petit circuit de rails propre à cette ZI car celui-ci ne sert strictement à rien depuis des années, et ne sera pas davantage utilisé dans le futur, vu les contraintes de gestion des transits pour cette ZI. Ce seront des camions, GG, encore et toujours des camions.Bon, GG n'habite pas Montreuil-Bellay, il aura simplement rêvé d'un monde parfait au cours de son voyage par le Saumurois... Par ailleurs, existerait-il une censure sur ce site???? J'ai envoyé hier un long commentaire détaillé répondant point par point à Mr Loupias, qui ne contenait aucune insulte ni excès de langage, au contraire des insinuations fausses de l'auteur de cette rubrique, mais quelques vérités bien senties. Or, rien, mon commentaire n'est pas lisible dans cette liste de réponses à Mr Loupias... Est-ce trop demander aux modérateurs de ce site que de respecter des opinions qu'ils ne partagent pas forcément? Ou bien, SVP, assumez, et reconnaissez le fait de censure à l'avantage de certains élus et de leurs certitudes, et que vivent Ben Ali, les chinois, les iraniens et leurs méthodes!



Commentaire de La rédaction

Bonjour Joseph, Effectivement, nous n'avons pas publié votre commentaire, comme d'autres. Nous l'avons considéré comme une attaque frontale n'apportant pas au débat. Nous vous invitons à écrire un courrier des lecteurs pour développer vos idées sans agressivité. Subjectivement votre.



Commentaire de Joseph

Bien, je recommence donc, et re-soumet mon commentaire, en en ayant gommé ce qui semble déplaire aux gestionnaires du site Le Kioske comme « attaque frontale » (une attaque frontale n’étant pas permise par ces censeurs, faut-il faire une attaque en biais ou par derrière, et cela est-il plus honorable ?). On va voir... Monsieur Loupias rejoue le coup d’échecs classique dont il est coutumier ! Après les attaques répétées contre ses opposants favoris dans plusieurs articles du C.O. depuis 2 ans (certaines appelant à la délation étant passablement douteuses), la dernière flèche étant adressée au maire de Doué-La-Fontaine qui ne souhaite pas que sa commune rejoigne la Communauté d’Agglomération du Saumurois (il doit avoir ses raisons légitimes), le voici qui reprend son thème local favori, celui de la dénonciation d’un groupuscule agissant dans l’ombre pour tuer le développement de Montreuil-Bellay et du Saumurois tel que Mr Loupias l’a voulu ! Reprenons donc et dans l’ordre, ses propres chapitres : "AMALGAMES, INEXACTITUDES, AFFIRMATIONS SANS FONDEMENT, SOUS-ENTENDUS DIFFAMATOIRES « vision objective des choses « : Le problème majeur auquel Mr Loupias fait face désormais n’est pas le fait du CAC, en ce qui concerne le développement de la ZI de Méron, mais de l’administration et des services compétents qui examinent le dossier du projet Panhard-Développement et de la gestion conjointe de la zone Natura 2000 et de la ZI dans son ensemble. Il se trouve que l’ensemble de la gestion de cette zone est en cours de réexamen par ces différentes instances administratives : peut-être est-ce parce que cette gestion laisse à désirer, depuis le début ? Dans tous les cas, le CAC n’est strictement pour rien dans cette procédure, hélas, car il a demandé à plusieurs reprises de faire partie du comité de suivi de la ZI, avec une réponse négative de ses responsables. Donc, pour ce point précis, Mr Loupias choisit d’attaquer ceux qui ont montré, modestement, que le roi est nu, plutôt que les structures administratives auxquelles il est confronté en tant que responsable de la ZI de Méron. C’est humain, mais sans fondement réel... « qui sont prêts à tout pour protéger leurs intérêts particuliers » Personnellement, mon intérêt particulier n’est pas du tout concerné par le développement de la ZI de Méron. Je n’en dirais pas autant des personnes intéressées financièrement à l’aboutissement du projet Panhard-Développement (Mr JP Grandazzi, par exemple, qui a apporté ce projet à l’Agglo, de par sa profession). Autant que j’en sache, aucun des membres ou sympathisants du CAC n’a d’intérêts financiers dans la ZI, ni dans l’espoir d’une utilisation de la champagne de Méron à d’autres fonctions alternatives (Centerparc, aérodrome, circuit automobile, parc floral pour culture de chardons ou autres plantes rares, etc...). Par contre, un grand nombre de citoyens de Montreuil-Bellay et des environs est effectivement inquiet de voir plusieurs entreprises dangereuses se développer ou s ‘installer sur la ZI : signe d’intérêt particulier et privé sans doute? Que l’ancien maire nous explique donc son choix d’orienter avec une obstination constante depuis des années (10 ans, selon ses propres dires) l’occupation de la ZI par de telles entreprises, plutôt que des activités neutres pour la nappe phréatique. Merci d’avance. « ils se cachent prudemment derrière des pseudonymes » Le CAC n’est pas un pseudonyme, son adresse est connue, ses statuts déposés en Préfecture (il est reconnu d’intérêt général), ses dossiers largement distribués au public, et ses membres s’expriment en réunions publiques et lors des rendez-vous qu’ils obtiennent auprès des autorités concernées : maire de M.B., Préfecture et sous-Préfecture, DREAL... L’usage de pseudonymes sur internet est une pratique très courante, et dans le cas présent, est fort utile pour justement éviter de personnaliser abusivement des conflits, ce que Mr Loupias cherche avec constance depuis 2 ans, alors que le sujet concerne toute la population de Montreuil-Bellay. Q’il s’adresse et réponde au CAC, SVP. Ainsi, je signe ceci du nom de Joseph, comme la célèbre éminence grise de Richelieu, ou comme le nom moins célèbre petit père des peuples Staline, le pouvoir aveugle duquel m’évoque irrésistiblement quelque chose de la vie locale, je ne sais pourquoi. Il se trouve de plus que Joseph est aussi mon nom... « JE VEUX, POUR LE MOMENT, SIMPLEMENT RETABLIR QUELQUES VERITES: L’objectif de ce groupuscule est bien d’empêcher toute construction industrielle sur la zone de Méron » Ce que Mr Loupias affirme ici est simplement faux, et il le sait ! Le CAC est exclusivement concentré sur l’opposition au projet Panhard-Développement, qu’il estime à juste titre dangereux, notamment pour la nappe phréatique alimentant la Fontaine Bourreau : voir à ce sujet les documents distribués en automne 2010 aux habitants de M.B., dont la maire actuelle et Mr Loupias ont reçu un exemplaire par courrier personnel, et disponibles à tous sur son site (http://cac.montreuil.bellay.free.fr/). Mr l’ancien maire déforme une réalité qui le dérange en toute connaissance de cause, hélas encore. Si l’inventaire faunistique et floral de l’ensemble de la zone est réengagé (avec les conséquences que l’on sait), c’est tout d’abord que les premières études faites il y a plusieurs années n’ont pas été prises en compte dans la gestion de la ZI, et que le comité de suivi de la charte Natura 2000 et celle du suivi de la ZI ont du être en conséquence réactivés par le Sous-Préfet de Saumur en 2009! Or, le projet Panhard-Développement, suivi par la DREAL en raison de sa dangerosité particulière, a conduit notamment les organismes administratifs concernés à réexaminer l’ensemble des aménagements de la ZI en raison de ses défauts de gestion des écoulements pluviaux et rejets. Ironie de l’histoire, il est plus que probable que si ce projet Panhard-Développement SEVESO seuil haut n’avait pas existé, la ZI aurait continué à fonctionner de la même manière qu’auparavant !. Le CAC n’est pour rien là-dedans, mais Mr Loupias oui, vu sa position de responsable de la ZI et sa décision solitaire d’installer une entreprise SEVESO sur la ZI par une volonté obstinée de plus de 10 ans. C’est se coincer les doigts dans la porte tout seul et en accuser le témoin qu’on veut diaboliser... Dans ce contexte, la démission de Mr Loupias de sa position de maire de M.B. est restée totalement incomprise de ses administrés, et laisse planer de multiples interrogations sans réponse. « TROIS GENERATIONS DE RESPONSABLES ONT, DEPUIS LES ANNEES 60, DEPLOYE TOUS LEURS EFFORTS POUR SORTIR LA COMMUNE DE SON ENGOURDISSEMENT » Le choix de dédier la ZI de M.B. exclusivement à la logistique est celui de Mr Loupias lui-même, maire de M.B., avant que la ZI ne passe sous la responsabilité de l’Agglomération du Saumurois. L’aberration de ce choix a été souligné par le CAC à plusieurs reprises (voir documents sur le site http://cac.montreuil.bellay.free.fr/). Ces remarques ont été confirmées par Mr. Moeps, responsable de la DREAL, et responsable du dossier Panhard-Développement, au cours d’une entrevue avec des membres du CAC, ou il a exprimé l’observation que : « Si c’était à refaire à l’heure actuelle, la destination de la ZI de Méron ne serait pas autorisée telle qu’elle l’a été à l’époque. Maintenant, il faut faire avec... » Il n’y a rien à ajouter.... « IL EST VRAI QUE POUR LA PLUPART DE CEUX QUI SE CACHENT SOUS DES PSEUDONYMES DIVERS, L’INTERET DE LA COLLECTIVITE NE SIGNIFIE RIEN » C’est sans doute pour ce manque total d’intérêt pour la collectivité que les membres du CAC passent beaucoup de temps à s’informer, puis à redistribuer cette information aux habitants, et à rencontrer tous les acteurs officiels et administratifs de la gestion de la ZI, sauf ceux qui refusent de les recevoir comme le précédent maire! Par ailleurs, plusieurs des membres du CAC participent régulièrement à des commissions communales, où ils ont tenté vainement d’informer et de sensibiliser les membres du conseil municipal présents aux risques liés à l’implantation d’un entrepôt SEVESO seuil haut sur une nappe phréatique alimentant la population (les mêmes élus ignorant totalement les dangers liés aux produits dont le stockage est envisagé, car le maire a géré seul ce dossier). « ENFIN, J’AI CONSACRE VINGT ANS DE MA VIE, ET UN PEU PLUS, A L’ACTION PUBLIQUE. ». « Quelqu’un peut-il croire un seul instant que si je n’étais pas convaincu de la faisabilité et de la pertinence de la poursuite de l’industrialisation de la commune, j’y consacrerais autant d’énergie ? » Que Mr Loupias soit convaincu de son choix pour la ZI, c’est certain ! Le problème, comme chacun le sait à Montreuil-Bellay, c’est qu’il a régit ce dossier pendant des années de manière solitaire pour les choix essentiels comme celui-ci, car tous ont découvert ce projet SEVESO seuil haut en avril 2009, un mois avant l’enquête d’utilité publique, alors qu’il travaille dessus depuis 10 ans (sa propre déclaration publique). Et depuis sa démission de la fonction de maire, cette solitude du pouvoir de Mr Loupias s’est déplacée de M.B. pour se concentrer sur la gestion de la ZI pour la communauté d’agglomération, ce qui renforce le secret effectif vis à vis des habitants de la commune directement concernée. Quant aux réalisations communales, « Tous les équipements communaux, dont tout le monde s’accorde à dire qu’ils sont d’excellente qualité... », ce satisfecit relève de l’autojustification, puisque Mr Loupias n’écoute pas d’autres avis: tous ici ont en mémoire, et l’objet est là comme une verrue au milieu de la ville pour le leur rappeler constamment, la « rénovation » du Mail, faite à grands frais (1/2 million d’euros quand même) pour aboutir à un lieu que quasiment personne ne souhaite traverser ou occuper tant il est laid et sans âme (observation actuelle après plusieurs années d’ »utilisation »), alors que des projets plus raisonnables et simples avaient été envisagés par la commission communale ad hoc, sur lesquels le maire s’est assis sans vergogne ! Sans parler des superbes voiries nouvelles ou plus de 40 automobilistes ont récemment crevé un pneu de leur voiture sur des bordures en rasoir, ni du ratage de l’attribution du Prieuré des Nobis à quelque fonction utile et pérenne.... Bilan contrasté, diront les diplomates.



Commentaire de SAXO

Pensez vous honnetement que les propos de Mr Loupias apportent quelque chose au débat?



Commentaire de CANDIDE

Monsieur LOUPIAS, ne croyez-vous pas qu'un deuxième site SEVEZO soit tres attractif pour qui veut implanter son usine ou son atelier à la campagne, loin de la pollution des villes.



Commentaire de GG

Comme je le disais dans mon précédent post, toutes mes inquiètudes sur ce projet d'implantation industrielle classée Seveso ne sont pas dissipées, en cause notamment, une qualité de l'information sur la lisibilité du projet des divers promoteurs, donc un vide en terme de communication que s'accapare assez logiquement des opposants au projet. Mes après lectures des commentaires ci-dessus, je ne trouve pas plus de clarté ou plus de contribution à la qualité de l'information pourtant nécessaire. Comme je l'expliquais dans mon précédent post, l'effet en domino est un risque inhérent à la concentration d'activités dangereuses (d'où le seuil haut entres autres...). Mais ce risque est connu, reconnu et maîtrisé par l'exprérience Seveso et finalement la ZI de Méron se trouvera renforcée avec des moyens de contrôle qui n'existaient pas jusqu'à maintenant. Grossomodo la concentration des activités Seveso est un moindre risque comparativement à l'apport en terme de contrôle (nappes phréatique...) (coopération entre exploitants pour limiter l'effet domino...). La concentration des activités similaires est comme vous le disiez une "belle logique industrielle", c'est me semble-t-il l'objectif à rechercher. L'objectif est d'affirmer, renforcer (mais pas aveuglement) dans le saumurois une compétence industrielle et économique nouvelle. Pour la ligne de chemin de fer, je me répète mais toutes installations qui permettent de près ou de loin apporter de l'intérêt à une ligne ferrée en perte de vitesse n'est pas à négliger. Il ne s'agit pas connexion on en n'est pas là, mais est prospectivement intéressante sur 10, 15, 20 ou 30 ans, prenons un exemple dans votre département, celui d'Isover à Chemillé. De nombreuses possibilités à l'installation d'une immense usine était offerte en Anjou, mais l'industriel promoteur à anticiper la connexion ferroviaire sans en avoir besoin dans l'immédiat ni même sur 30 ans ! La moins onéreuses et la plus stratégique des connexions est donc celle de Chemillé (à 300 mètres de la ligne Cholet la Possonnière donc ligne Nantes-Lyon). Au passage, l'activité agricole est la première source de pollution de votre charmante région. Il me semble qu'il existe une activité viticole intensive dans le saumurois, faut-il pour autant arracher tous les pieds de vignes ?! Non évidemment, il faut continuer à développer les activités, renforcer les contrôles sanitaires et environnementaux et développer une agriculture moins polluante. Et bien, cette nouvelle installation en ZI de Méron est peut l'opportunité de renforcer les contrôles, de développer l'activité tou en limitant les risques sanitaires, environnementaux et autres nuisances.



Commentaire de mamie 78

voilà cette affaire locale, qui ne regarde que la région, le département, va chercher l'appui de la politique !! Fillon bien sur sans venir sur les lieux de son bureau royal, sans écouter nos raisons de refus va venir soutenir monsieur l'ancien maire de montreuil 'de gauche !!) et toute cette droite sous le couvert d'emplois fictifs faire passer en force ce projet critiquable, et à risques (Plan de Prévention des Risques !!)



Commentaire de Doudou électeur TRAHI

Je vous ai fait parvenir un commentaire vendredi et, je suis étonné de ne pas le voir apparaître sur votre site. Pourquoi ?



Commentaire de FRELON

Devons comprendre...une fois de plus que les affaires entre socialistes et Ecolos...brulent? Pas nouveaux ces états de faits! Autoroute A 85, aéroport Notre Dame des Landes, circuit auto sur Beaufort.... Bien d'autres...problèmes d'eco..politique un problème de fond!



Commentaire de SAXO

POUR G.G. Pour quelqu'un qui se dit ne pas être du Saumurois ; je trouve que vous vous impliquez beaucoup dans cette discution et que vous en savez beaucoup plus que certains habitants de notre belle région .... Félicitations !!



Commentaire de La rédaction

à l'attention de Doudou électeur trahi, comme pour Joseph, nous vous répondons que notre jugement est subjectif et que votre commentaire a été jugé non conforme aux règles de respect attendus



Commentaire de Pipo Ramolo

SUITE A L'EXPLICATION DE G.G.:" Comme je l'expliquais dans mon précédent post, l'effet en domino est un risque inhérent à la concentration d'activités dangereuses (d'où le seuil haut entres autres..." Voila une explication qui mérite d’être expliquée !!!



Commentaire de françois 10ans habitant de méron

J'aimerais vous dire tous les risques que les gens prennent à fabriquer cette usine (si elle se construit.) Et aussi si cette usine explose Méron sera en miette et une partie de Montreuil aussi.



Commentaire de De michelin à Méron via Center parc

Un Saumurois sans emploi, sans dévellopement et en berne démographiquement. Merci à ceux qui depuis 30 ans ne protègent que leurs intérets patrimoniaux et industriels au dépends du territoire.



Commentaire de Joseph

Mr GG doit être un entrepreneur local, et c’est plutôt intéressant. En tout cas, il semble souhaiter plus d’informations, ce qui est raisonnable, et si ma réponse détaillée aux arguments de Mr Loupias ne lui suffit pas (c’est logique, son objet n’est pas de rentrer dans le détail), je ne peut que lui conseiller d’aller explorer le site du CAC (http://cac.montreuil.bellay.free.fr/) où les détails qui lui manquent quant à nos arguments se trouvent exposés. Il aura des problèmes nettement plus ardus pour trouver chez nos « adversaires » une documentation suffisante car seul le projet déposé en 2009 par GEMP-Panhard existe (mairie de Montreuil-Bellay) mais je ne sais pas s’il est toujours consultable. De même, le rapport du commissaire enquêteur est peut-être encore accessible (mairie ?), mais son étude critique par nos soins est directement lisible sur le site du CAC. Cependant, contrairement à ce que Mr GG semble écrire, le problème n’est pas seul celui de la communication, qui, dans son esprit résoudrait toute opposition. Il existe des réalités physiques incontournables indépendantes des méthodes de communication contemporaine aussi essentielles soient-elles dans la société contemporaine. Ainsi, l’existence de la nappe phréatique alimentant la Fontaine Bourreau ne dépend pas de la « com » ! Tout autant réel et physique est le fait que cette nappe affleure à quelques mètres sous la surface du sol, ce qui génère pour GEMP-Panhard l’impossibilité de réaliser des bassins de rétention obligatoires (par la DREAL) sous le bâtiment SEVESO seuil haut qu’ils envisagent de construire (voir le dossier de leur projet, si disponible). La « com » n’y changera rien, et doit-on rappeler à Mr GG que cette nappe phréatique a déjà été polluée (bentazone), probablement par des industries locales ? Par ailleurs, Mr GG évoque avec une certaine naiveté l’idée que la concentration d’activités plus ou moins dangereuses sur un site donné aboutirait à une meilleure gestion desdits risques. Il y a à cela deux types de réponses : 1-Pour un site comme celui de la champagne de Méron et la nappe phréatique qu’elle contient, personne ne peut contester le fait que l’absence d’activités susceptibles de générer un risque industriel aboutit à un risque nul de telle pollution, au contraire de l’installation d’entreprises dont le risque d’incident grave est réel, connu et enregistré dans sa désignation (SEVESO seuil haut). 2-Si Mr GG (et d’autres) s’intéresse(nt) aux connaissances actuelles sur les risques liés aux activités industrielles, je ne peut que lui (leur) conseiller vivement d’aller sur le site de la DREAL qui publie régulièrement études et analyses de tous les incidents suivis par leurs services, ainsi que des études théoriques de situations accidentelles fort pertinentes. Il(s) y trouvera(ont) un constat incontournable : tous les incidents ou accidents réels recensés et étudiés en profondeur à postériori étaient soit imprévus par les concepteurs, ou soit résultaient d’erreurs humaines. Tout comme les accidents nucléaires de Three Miles Island (USA) et de Tchernobyl (URSS), étaient dus à des erreur d’interprétation des signaux techniques au cours de manoeuvres d’essais de systèmes de contrôle. En réalité, plus la complexité est grande, plus vaste et multiple est le risque associé, notamment du fait du « facteur humain », augmenté de la proximité de bâtiments sensibles. Appliqué aux concepts favoris de Mr GG, cela signifie que la concentration d’activités sur un même site augment en proportion non linéaire du nombre et de la diversité desdites entreprises. Enfin, je salue la mention par Mr GG de la pollution agricole de notre région, essentiellement liée à la culture de la vigne. En effet, celle-ci est majeure, par le nombre impressionnant de traitements effectués sur les vignes dans la méthode dite « traditionnelle » qui ne l’est pas réellement car issue depuis seulement 60 ans de l’activité de la chimie industrielle des produits phytosanitaires (dont le site SEVESO de GEMP-Panhard serait un stockage massif). Il existe au contraire une culture des vignes dite biologique, qui se répand doucement, et dont la pratique est extrêmement bénéfique pour la santé des sols, de l’exploitant et des buveurs de vin ! En réponse d’avance à tous ceux affirmant que cela est anecdotique et sans intérêt pour eux, je rappellerai que l’un des meilleurs vins français, le Vosnes-Romanée-Conti, est exclusivement développé par cette méthode biologique (1000€ la bouteille en sortie de la propriété, quand même...), tout comme le vin blanc de Savenière, plus près de chez nous, où encore les productions de certains vignerons de Montreuil-Bellay. Donc, la réponse à Mr GG est qu’il ne faut pas arracher les vignes, mais changer la pratique viticole à grande échelle. Quant à sa conclusion sur l’usage vertueux de l’entrepôt futur GEMP-Panhard dans cette perspective, il plaisante sans doute, car c’est dans cet entrepôt que seront concentrés les produits (dangereux) à vocation agricole dure qu’il faudrait bannir ! Contradiction, contradiction, quand tu nous tient par l’a priori ! Pour revenir à Mr Loupias et ses actions en faveur de la ZI de Méron, nous apprenons ce matin (CO) que l’entrevue avec les services du 1er ministre en compagnie de tous les acteurs majeurs du site a résulté en la confirmation de ce qui était déjà prévu par la situation administrative de la ZI : il faudra continuer pendant 2011 l’examen détaillé de la faune et flore de la zone, et (on l’espère, ce n’est pas précisé ?) repenser dans sa totalité les réseaux de collecte des eaux pluviales comme celles des rejets, ainsi que la DREAL l’a affirmé aux membres du CAC. Ce serait parfait, en principe. Espérons que cette intervention par le haut du pouvoir ne se traduira pas par des passages en force au dessus de ces sujets critiques relevés par les acteurs officiels de la gestion de la ZI, ce serait du déni de fonctionnement démocratique. Car la situation délicate (bassins de rétention impossibles) de l’entrepôt SEVESO seuil haut GEMP-Panhard-Développement reste inchangée et tout autant critique, ce qui est le seul sujet de la bataille du CAC. Par ailleurs, la commune de Montreuil-Bellay prévoit d’ériger une statue d’acier (inoxydable) à l’outarde canepetière. Voilà un geste symbolique qui, je l’espère, ne s’accompagnera pas de l’éradication simultanée de ce volatile rare de la ZI, ce serait risible et tellement triste...



Commentaire de mamie 78

je pense à michelin.... oui quand on est en recherche il est certain que la flore et la faune c'est secondaire, mais nous vous assurons que dans des entrepots de produits l'assurance de créer est un mensonge, quand aux emplois; voyez sur saumur ce que les industriels en on fait ..... SAVEZ VOUS qu'en ce moment on vient d'embaucher 3OO roumains sur la central en construction à Flamanville EPR quy'ils ont de beaux petits studios trés confortables gratuits et gagnent 1.7OO euros mensuels ( ils gagneraient 35O euros/m en rOUMANIE°) et vous vous êtes au chomage, la raison les français ne savent pas faire !!!!!!!!! là vous avez des raisons d'être en colère.



Commentaire de FRELON

Belle tribune Joseph...père de volatile en voie de développement durable..."la buse cendrée"! Il n'existe pas de produit pour l'éradication du "péroquet" menteur...Quand on compare une bouteille de Romanée..à celle d'un "Saumur"! Faudrait peut-être arréter...la "v(p)ignole"



Commentaire de Jan-Pierre GRANDAZZI

Le courageux Josph X, anonyme patenté, affirme que ma position favorable au projet d'entrepôt sur la zone de Méron serait lié à un intérêt financier me concernant Je le mets au défi d'apporter le moindre début de preuve à ce sujet. Une telle assertion, qui frise la diffamation, permet de ramener à leur juste niveau (sous la ceinture !) les arguments de ce courageux imprécateur.



Commentaire de FRELON

Mamie 78 se lache!...Bonnes résolutions socialistes quand il s'agit de "solidarités ou libertés baffouées"...écolo quand on polue son environnement...FN quand on prend les "emplois des Français"...ben dites donc Mamie...quel frelon vous pique???



Commentaire de Joseph

A Mr Grandazzi, Lorsque je mentionne une contribution de votre part à la venue du projet Panhard-Développement sur la ZI de Méron, c’est en référence à votre propre intervention en public le 6 avril 2009, lors de la présentation de ce projet à la population de Montreuil-Bellay. Aurais-je mal interprété vos propos d’alors ? Si oui, vous ne seriez donc jamais intervenu dans la médiation entre cette société recherchant un site d’installation et les responsables de la gestion de la ZI de Méron cherchant des partenaires industriels, en raison de votre profession de commerce de bâtiments industriels? Peut-être cette activité n’est pas du tout la vôtre, et là encore je me serais trompé? Si comme vous l’affirmez, ce projet ne vous a concerné en rien en cette étape initiale, j’en prends bonne note et mets cette erreur de ma part sur le compte de la mésentente de vos propos par moi. Cependant, il n’y a rien de diffamatoire dans ce que j’avançais, car cette activité d’intermédiaire entre acteurs de la vie économique est parfaitement normale, légale et nécessaire, comme vous le savez puisque c’est votre métier, autant que j’en ait compris. Je me réjouis donc de votre neutralité complète dans ce dossier, qui constitue le noeud des controverses entre les opposants à ce projet et les responsables de la ZI. Par contre, au vu de vos déclarations à plusieurs reprises, dont celles sur ce site, vous êtes apparemment très favorable à ce projet, ce que chacun respecte, même si tous ne partagent pas cet enthousiasme. Dans ce contexte, je ne comprends pas votre réaction épidermique car je ne vous « accuse » en aucun cas, je mentionne une information qui d’après votre message est simplement fausse. Dont acte. Vous pourriez rectifier une erreur sans pour autant vous sentir attaqué, et vous montrer par contre satisfait que ce contact ait été effectué par d’autres que vous, puisque vous y êtes très favorable ? Au regret de vous avoir offensé, si tel est le cas, car ce n’était en aucune manière dans mes intentions.



Commentaire de BZH

M. Loupias, Pourquoi ne pas faire votre zone industrielle à la place du château de Montreuil-Bellay si vous pouviez créer 100 emplois incertains ? La conservation du patrimoine naturel et du patrimoine historique, c'est la même logique ! Si ça vous semble absurde, dîtes-vous que c'est la même chose pour beaucoup de gens en ce qui concerne votre ZI. BZH



Commentaire de center parc

mr loupias.apparement vous avez gerer pas trop mal cette jolie ville de montreuil bellay.pourquoi maintenant vouloir la saboter en installant un site seveso haut qui comme un furoncle sur un nez ferapartir les touristes et eventuel entreprise propre.on vous a promis une grosse enveloppe pour en etre rduit a accepter de gacher notre belle ville.je vous croiaimontreuillais et fier de l'etre.



Commentaire de montreuil

le mieu serait de reconnaitre ces erreurs.tout le monde a le droit a l'erreur .sous pretexe d'emplois on fait avaler n'importe quoi .et la vie de ces 300 non 30 emplois a tel un prix.entre le tonnage d'azf 9 et celuiannoncer a meron 87 .si l'ampleur des degats est a l'echelle.meme saumur va trinquer.et la douceur angevine en prendre un coup



Commentaire de et oui

agrandisser les routes d'abord.ensuite penser a la population et vous mr loupias aimeriez vous avoir comme voisin un entrepot seveso haut.il ya bien des entreprise non classé autres que seveso pour s'implanter dans la zone .et ce poulet proteger ne peut il pas etre un atout au contraire.l'argent ne resoud pas tout mr loupias et je me voimal faire la queu avec mon bidon pour chercher de l'eau parce qu mr loupias a dit pas de probleme mais une fois la nappe poluer c'est mort.penser a vos enfants petits enfants.merci


page-precedente

Ajoutez un commentaire à cet article :

 

Les commentaires ne seront pas corrigés.
Ceux comportant des mots grossiers ou portant atteinte à l'intégrité des individus n'étant pas publics ne seront pas publiés.
La courtoisie n'empêche pas la libre expression, nous vous rappelons aussi que le débat s'enrichit d'idées et non de critiques aux personnes.

 

(n'apparaîtra pas
sur le site)

(Email)


Si vous ne réussissez pas à mettre un commentaire, pensez à mettre votre navigateur internet a jour. Pour déposer un commentaire vous devez avoir javascript actif.

Me prévenir si un autre commentaire est déposé pour cet article.

Quelle est la couleur du cheval blanc d'Henri IV après qu'on l'ait peint en vert ?

 

Votre commentaire sera publié après modération.

Pour faciliter la lecture des commentaires, la longueur des commentaires est réduite et le nombre de caractères est limité à 600...

 

 


Créez votre article ! ICI