Saumurois. Les viticulteurs mobilisés pour le programme « Plantons des haies ! »

Dans le cadre de son Plan de Relance, le gouvernement a mis en place une mesure environnementale à destination des exploitants agricoles dès 2021. Le programme « Plantons des haies » consiste à aider les agriculteurs à reformer les haies bocagères, indispensables à la biodiversité.


Ce programme a pour objectif d’aider les agriculteurs qui souhaitent favoriser la biodiversité autour et à l'intérieur de leurs cultures, en reconstituant les haies bocagères qui les entourent et en implantant des alignements d'arbres (agroforesterie intraparcellaire). Outil clé de la biodiversité, les haies en bordure de champs et l'agroforesterie intraparcellaire permettent d’abriter des animaux auxiliaires de cultures (pollinisateurs, prédateurs de ravageurs), de lutter contre l’érosion des sols, d’améliorer la qualité et l’infiltration de l’eau dans le sol, de stocker du carbone et de s'adapter aux changements climatiques. Pourtant, depuis 1950, 70 % des haies ont disparu des bocages français et continuent de diminuer. L’objectif de la mesure est de parvenir à la plantation de 7 000 km de haies et d'alignements d'arbres intraparcellaires sur la période 2021-2022. Plus concrètement, il est prévu 2 volets : Un volet « investissement » : financement de projets d’implantation de haies et d'arbres intraparcellaires ; Un volet « accompagnement » : financement d’actions d’accompagnement et d’animation dans les territoires, afin de susciter des projets de plantation, faciliter leur montage et leur réalisation et assurer leur cohérence et leur pérennité. Pour ce faire, un budget de 50 millions d’euros a été mobilisé.

Les vignerons saumurois déjà mobilisés

En Saumurois, la pratique n’est pas franchement nouvelle. En effet, les viticulteurs de l’appellation du Saumur Champigny se sont lancés dans une opération similaire il y a déjà près de 15 ans. À ce jour, ils ont réussi à replanter une vingtaine de kilomètres linéaires de haies dans les vignes de l’appellation. « La plantation de plus de 20 km de haies, des Zones Ecologiques Réservoirs, a permis d'augmenter la diversité et l’abondance des organismes vivants. Les haies rétablissent un équilibre biologique entre les ravageurs de la vigne et leurs ennemis naturels. Résultat : les nuisibles sont régulés naturellement. Les haies ont d'autres avantages : régulation des écoulements d’eau, limitation de l'érosion des sols, intégration paysagère des bâtiments... Les haies participent à valoriser le paysage viticole pour le plus grand plaisir des randonneurs, des œnotouristes et des vignerons », indique Saumur Champigny (photo ci-contre Amélie Neau, Présidente du Syndicat des Producteurs de Saumur Champigny et Marie-Anne Simonneau, chef de projets du syndicat).

Étendre le programme

Mais cela n’est pas suffisant et l’idée est de promouvoir et prolonger la dynamique à l’ensemble du territoire viticole saumurois. Pour ce faire, le syndicat des vins de Saumur à l’ambition de développer le projet. Le syndicat compte bien profiter de ce programme gouvernemental pour sauter le pas. Le Plan de Relance prévoit notamment des aides pour l’animation de ce programme. Pour le syndicat des vins de Saumur, l’idée pourrait être de s’appuyer sur un jeune en formation à l’ESA (école supérieure d’agriculture) d’Angers, mais aussi sur la chambre d’agriculture qui possède un service dédié, afin de coordonner le projet localement. Pour le syndicat, il est essentiel que l’ensemble des vignerons se mobilisent, d’autant que ces aides permettent de planter des haies sans surcoût pour les exploitants. Les vignerons saumurois espèrent bien commencer à planter les premiers arbres en octobre ou en novembre 2021.


Article du 05 mars 2021 I Catégorie : Vie de la cité

 


3 commentaires :


Commentaire de Jdr 06/03/2021 09:17:32

Programme qui serait bien utile aussi au sud saumurois et à ses agriculteurs qui continuent l’agriculture intensive apprise sous l’effet du systeme apprenant à produire toujours plus tout en polluant et detruisant la nature toujours plus. Comment peut on etre au contact de la nature et lui infliger toujours plus. Ici à rou-marson on coupe les haies et les arbres dans les champs et tout le monde trouve ca normal! Y’a encore du boulot...



Commentaire de therese Loubert 06/03/2021 10:03:43

Chose très utile après que deux remembrement que nous payions toujours d'ailleurs ! est fait qu'à présent il nous faut replanter des haies . Quand vont cesser ces taxes que nous payons chaque année sur ces anciens remembrements ?



Commentaire de Echram Bocager 06/03/2021 10:37:50

Bravo Viticulteurs et agriculteurs de tous plants! Vous ou vos ancêtres ont voulu agrandir leurs parcelles en supprimant haies et arbres de bordures. Tout bénèf; Encore plus aujourd'hui quand il s'agit de plaire aux biodiversifleurs en replantant sous condition d'être aidé financièrement par l'État ou l'Europe qu'ils exècrent . Voyez-vous ça ! Pendant ce temps foin des aides aux chercheurs de l'INRAE ou des labos scientifiques. Quel rapport ? La recherche n'est elle pas une haie naturelle pour le bien-être des Humains ?



page-precedente

Ajoutez un commentaire à cet article :

 

Les commentaires ne seront pas corrigés.
Ceux comportant des mots grossiers ou portant atteinte à l'intégrité des individus n'étant pas publics ne seront pas publiés.
La courtoisie n'empêche pas la libre expression, nous vous rappelons aussi que le débat s'enrichit d'idées et non de critiques aux personnes.

 

(n'apparaîtra pas
sur le site)

(Email)


Si vous ne réussissez pas à mettre un commentaire, pensez à mettre votre navigateur internet a jour. Pour déposer un commentaire vous devez avoir javascript actif.

Me prévenir si un autre commentaire est déposé pour cet article.

Quel est le nom du site où vous vous trouvez ?

 

Votre commentaire sera publié après modération.

Pour faciliter la lecture des commentaires, la longueur des commentaires est réduite et le nombre de caractères est limité � 600...

 

 


Créez votre article ! ICI