Le Kiosque Info
pub
Je m'abonne - Saumur - Doué-la-Fontaine - Thouars - Loudun - Chinon - Bourgueil - Longué - Baugé
Actualité Agenda Ressources Ou sortir ? Cinéma TV Ecrivez un article Lettre d'info


L’abbaye de Fontevraud fait peau neuve : bâtiments et mode de gestion

Ce 20 juin marque une étape importante dans la longue vie de l'Abbaye : non seulement elle fait peau neuve avec un nouveau hall d'accueil et une salle d'expos hygh tech, mais aussi dans son mode de gestion puisque, bien que restant sous la coupe des Bâtiments de France en terme d'investissements, c'est le Centre Culturel de l'Ouest, financé en majeure partie par la Région Pays de la Loire, qui dorénavant gère le fonctiionnment dans sa globalité.


de gauche à droite : David Martin, Secrétaire Général de l'Abbaye, Bernard Hagelsteen, Préfet de Région, Philippe Vié, architecte, Jacques Auxiette, Président de la Région, Sophie Saramito, Conseillère Régionale, locale de l'étape, Georges Poull, Directeur de la DRAC et Régine Catin, Maire de Fontevraud

Construit au XIXème siècle pour servir de casernement puis de salle des fêtes au cours du XXème siècle, le bâtiment d’accueil abrite la librairie et la boutique de l’Abbaye de Fontevraud depuis les années 1990. Pendant l’hiver 2008-2009, le bâtiment d’accueil a été réaménagé et a ouvert ses portes au public en avril 2009. Il a été complètement repensé par l’architecte Laurent Vié afin de lui donner une réelle identité et améliorer l’accueil du public et les conditions de travail du personnel.

Laurent Vié, architecte en charge du projet explique les travaux de réaménagement : « Ce réaménagement s’est effectué selon trois axes : la réfection de la billetterie, la  librairie et la salle d’expositions. » Le comptoir d’accueil en contreplaqué de bouleau traverse les deux tiers de l’espace d’accueil et pénètre dans la librairie invitant les curieux à y pénétrer. « C’est la colonne vertébral du bâtiment » souligne Laurent Vié. L’association de matériaux simples comme l’acier brut et le peuplier déroulé (utilisé dans la fabrication de cagettes) renvoi à l’esprit minimaliste des lieux monastiques. Le lustre suspendu sur lequel repose la maquette du site représente l’élément fédérateur où l’on peut avoir une vue d’ensemble de l’abbaye et de son village.

Point d’entrée et de sortie du monument, la librairie riche de plus de 2 000 articles a été également entièrement repensée. Elle dispose maintenant de davantage d’espace avec du nouveau mobilier qui permet de mettre en valeurs les plus de 600 ouvrages ainsi que les très nombreux produits dérivés. On peut parler de boutique à part entière où l’on trouve des produits monastiques, un rayon enfants, des produits de bien-être ainsi que de nombreux produits d’artisanat local (les pommes tapées de Turquant, les savons Saint-Martin de Candre…).

A l’étage, un espace d’exposition de 258 m2 baptisé « La Passerelle » accueil une galerie d’arts graphiques. Trois expositions par an sont proposées en accès libre. En ce moment, La Passerelle présente le travail de François Place et bientôt celui de Gianluigi Toccafondo. La Passerelle bénéficie du soutien exceptionnel de la Fondation Mécènes et Loire.

Jacques Auxiette, président du Conseil régional des Pays de la Loire et président du conseil d’administration du Centre Culturel de l’Ouest de l’abbaye de Fontevraud était présent ce matin au conseil d’administration et à l’inauguration du bâtiment d’accueil. « D’importantes décisions ont été prises. Nous avons acté sur la clarification et la continuité dans les relations entre l’Etat et le Centre Culturel de l’Ouest dans la logique de la préservation du patrimoine. Le projet de la région s’oriente vers une simplification des modes de gestion. En septembre 2009, nous mettrons en application toutes les dispositions convenues. » L’Etat demeure propriétaire et continue d’assurer la conservation, la sécurité, l’entretien et la restauration. L’abbaye voit sa gestion et son animation confiées au Centre Culturel de l’Ouest par convention depuis 1991, cette convention prend fin au 31 décembre 2009. Le Centre Culturel de l’Ouest sera dorénavant autonome dans la gestion du monument. Concrètement, les recettes des droits d’entrée de l’abbaye notamment ne tomberont plus dans la Caisse Nationale des Monuments Historiques mais seront reversées au Centre Culturel de l’Ouest. Recettes qui représentaient un montant d’1 million d’euros alors même que les dépenses du Centre Culturel de l'Ouest pour animer et communiquer se montent à près d’1,5 millions d'euros…avec cependant une subvention de 70 000 euros de l’Etat ! (la région Pays de la Loire assumant la plus grosse partie du solde).

Au fait, et la grande roue dans tout ça ? Suite au prochain épisode…


Article du 19 juin 2009 I Catégorie : Culture

 


Il n'y a pas de commentaire à cet article. Soyez le premier !

page-precedente

Ajoutez un commentaire à cet article :

 

Les commentaires ne seront pas corrigés.
Ceux comportant des mots grossiers ou portant atteinte à l'intégrité des individus n'étant pas publics ne seront pas publiés.
La courtoisie n'empêche pas la libre expression, nous vous rappelons aussi que le débat s'enrichit d'idées et non de critiques aux personnes.

 

(n'apparaîtra pas
sur le site)

(Email)


Si vous ne réussissez pas à mettre un commentaire, pensez à mettre votre navigateur internet a jour. Pour déposer un commentaire vous devez avoir javascript actif.

Me prévenir si un autre commentaire est déposé pour cet article.

Quelle est la couleur du cheval blanc d'Henri IV après qu'on l'ait peint en vert ?

 

Votre commentaire sera publié après modération.

 

 


Créez votre article ! ICI