Le Kiosque Info
pub
Je m'abonne - Saumur - Doué-la-Fontaine - Thouars - Loudun - Chinon - Bourgueil - Longué
Actualité Agenda Ou sortir ? Ecrivez un article Lettre d'info Envoyer une alerte



Dampierre : Arrivées de Marguerite d’Anjou et de l'Abbé Brevet

La commune de Dampierre-sur-Loire est en plein bouleversement : 7 mois de travaux sur la RD 947 (entre Dampierre-sur-Loire et Souzay-Champigny) (cliquez ici), 35 maisons modernes, situées sur le côteau se regroupent en hameau et.... la reine Marguerite d’Anjou et l'Abbé Jean Brevet font leur arrivée, dans les places de la commune.


Dampierre va désormais pouvoir honorer les figures locales de son histoire. Votée au dernier Conseil municipal, l'inauguration des places Marguerite d’Anjou et Jean Brevet, est prévue au printemps 2012, une fois les travaux de voirie terminés. La place principale de Dampierre, à côté de la mairie, deviendra "place de la reine Marguerite d’Anjou", responsable indirectement du rattachement de l'Anjou au Royaume de France et, la place de l'église, prendra le nom de son dernier curé titulaire, "l'Abbé Brevet", très apprécié des Dampierrois dans les années 1970.

(extrait du bulletin communal et d'un entretien avec le maire de Dampierre, J.F. Durand)

La reine Marguerite d’Anjou (1429-1482)

Marguerite était la fille du roi René 1er d’Anjou, roi de Naples, de Jérusalem, duc d’Anjou, de Bar et de Lorraine, comte de Provence, et aussi cousine germaine du roi de France Louis XI. Elle devient reine d’Angleterre en 1445 par son mariage avec le roi Henri VI (Lancastre) et elle se distingue en fondant notamment le « Queen’s College » de l’université de Cambridge. Mais une guerre civile (guerre des « Deux roses ») éclate en Angleterre où le duc d‘York détrône Henri VI en 1461 mais celui-ci retrouve son trône en 1470. Marguerite d’Anjou, peu soutenue par le roi de France, joue alors un grand rôle au commandement de l’armée royale mais elle est vaincue à Tewskesbury en 1471. Son fils est tué, son mari est enfermé dans la tour de Londres où il meurt et elle même est prisonnière au château de Wallingford avec possibilité de retrouver sa liberté contre une rançon de 50 000 écus. Le roi René ne dispose pas d’une telle somme et c’est Louis XI qui accepte de la payer en 1475 à condition que son oncle lui cède ses duchés d’Anjou, de Bar, de Lorraine et que sa cousine renonce à tous ses droits de succession, en échange quand même d’une pension annuelle confortable de 6 000 livres (environ 300 000 €).

C’est ainsi que l’Anjou a été rattaché au Royaume de France !

Marguerite rejoint d’abord le roi René en Provence, puis à la mort de celui-ci en 1480 vient s’installer chez François de la Vignolle, écuyer de son père, au château de Dampierre-Morains. C’est là que, usée par cinquante ans d’une vie frénétique et par la maladie, elle mourra le 22 août 1482. « madame Marguerite, vesve du roy d’Angleterre … vint en Anjou finir ses jours et trespassa en la paroisse de Danp Pierre, près Saulmur, chez ung gentil homme nomme Françoys de La Vignolle, seigneur de Morains, qui autrefois avait esté serviteur du bon roy René de Sicille, père d’icelle royne. ». Son corps sera transporté, sans doute par bateau, à Angers où elle sera inhumée dans le choeur de la cathédrale (son magnifique tombeau a été détruit pendant la Révolution). Elle laissera une image de reine tragique et d’épouse désespérée qui inspirera les auteurs romantiques du 19ème siècle (opéra, théâtre …).

Monsieur le curé Jean Brevet

Né en 1904, il est ordonné prêtre en 1928. Après avoir été professeur dans un collège angevin puis curé de Jumelles, l’abbé Jean Brevet est nommé curé de Dampierre et de Souzay en 1961. Très vite il apparaît comme un « rassembleur » au service de la collectivité tout entière. Ses anciens paroissiens se souviennent avec émotion de son action inlassable en leur faveur : catéchisme certes, mais aussi transport scolaire pour les enfants de Chaintre(s), cantine de l’école laïque, loisirs et voyages pour les adolescents à la mer, théâtre dans une salle troglodyte au fond de l’impasse de la Cure. Sa camionnette est connue dans tout le village où il fait office d’ambulancier, de mécano, ... Il chauffe et entretient l’église de ses deniers, et distribue parfois ses propres vêtements ou des couvertures aux nécessiteux. A 72 ans toujours soucieux de rencontrer les gens et de ramasser de l’argent pour sa paroisse il est encore auxiliaire des PTT et fait la levée du courrier qu’il emmène à  Angers dans le triangle Brain-sur-Allonnes, Fontevraud, Saumur (150 km/jour). C’est en assurant cette mission qu’il est renversé dans le bourg par un cyclomoteur devant l’ancienne poste le 28 décembre 1976. Il décèdera neuf jours plus tard à l’hôpital de Poitiers sans avoir repris connaissance.
La disparition de ce « bon samaritain » a été un cataclysme pour notre commune, d’autant plus qu’il n’a pas été remplacé et il en est donc le dernier curé titulaire.

Vous avez aimé cet article ? Alors, recevez chaque lundi et jeudi un résumé de notre actualité en cliquantici. Et comme toujours, continuez à écrire vos propres articles (sans limitation de signes), et à nous faire parvenir des informations en cliquant ici.


Article du 23 novembre 2011 I Catégorie : Vie de la cité

 


3 commentaires :


Commentaire de nialan

J'ai un beau-frère originaire Souzay qui me parle frequement de ce curé qui a marqué toute une génération de gamins. Il ne manque jamais de rapporter quelques anecdotes de cette homme hors du commun. C'est super que la commune de Dampierre décide de donner le nom d'une place à ce curé.



Commentaire de mémé de souzay

Un souvenir inoubliable, athée, je le vois avec une auréole il le méritait, c'était un saint homme, le saint-V



Commentaire de MEME DE SOUZAY

oui, c'était un saint-homme, c'était le saint-Vincent de Paul si souvent volé dans notre église


page-precedente

Ajoutez un commentaire à cet article :

 

Les commentaires ne seront pas corrigés.
Ceux comportant des mots grossiers ou portant atteinte à l'intégrité des individus n'étant pas publics ne seront pas publiés.
La courtoisie n'empêche pas la libre expression, nous vous rappelons aussi que le débat s'enrichit d'idées et non de critiques aux personnes.

 

(n'apparaîtra pas
sur le site)

(Email)


Si vous ne réussissez pas à mettre un commentaire, pensez à mettre votre navigateur internet a jour. Pour déposer un commentaire vous devez avoir javascript actif.

Me prévenir si un autre commentaire est déposé pour cet article.

Quelle est la couleur du cheval blanc d'Henri IV après qu'on l'ait peint en vert ?

 

Votre commentaire sera publié après modération.

 

 


Créez votre article ! ICI